Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[BONNE NUIT PUNPUN]
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 03/02/13 03:11    Sujet du message: [BONNE NUIT PUNPUN] Répondre en citant

Je ne sais pas combien ici lisent cette série, mais je propose d'en parler dans un sujet dédié.

La sortie d'un nouveau Bonne nuit Punpun, c'est toujours un moment cruel : j'ai toujours très envie de le lire et de connaitre la suite de l'histoire, mais je sais que je vais forcément m'en prendre plein la gueule vu le degré de violence morale que contient la série. Ça peut surprendre ceux qui ne connaissent la série que de loin mais, oui, c'est une plongée dans le comportement humain assez incroyablement déprimante Mort de rire Et on peut dire que le tome 6 ne déroge pas à la règle Choqué
Comme j'ai déjà pu le dire, nous sommes ici quelque part entre mélancolie, cynisme et absurde. Les jeux entre "niveaux de réalité graphique" (dessin d'Asano réaliste / dessin d'Asano irréaliste / inserts photo) sont toujours bien sentis et permettent, en plus d'isoler le groupe de personnages qu'est la famille Onodera, de mettre l'emphase sur certains détails ou sur certains moments clés, où les corps reprennent apparence humaine. Cela permet aussi d'impliquer le lecteur, dont l'imagination et le vécu modèlent les personnages sans forme humaine tangible. C'est "mon" Punpun, c'est "mon" oncle Yuichi, etc., et je me sens donc davantage touché par ce qui leur arrive : au-delà même du contraste malsain entre la tristesse des sujets et leur représentation enfantine, ce sont de vrais visages qui m'apparaissent, qui m'étreignent.

Et puis parfois, il y a ces lueurs d'espoir, ces instants de grâce. Je suis toujours époustouflé par le sens du timing d'Asano, par l'exacte double-planche qu'il choisit dans chaque tome pour titrer sa série. Une ponctuation, comme pour nous rappeler que "voilà, Bonne nuit Punpun c'est ça". Comme une note de piano d'Hisaishi dans le temps suspendu d'un Kitano (je pense beaucoup à un certain cinéma japonais, quand je lis cette série).

Enfin, on ne gratte là que la surface, il y aurait tellement de choses à dire sur ce chef-d’œuvre...

Au passage, une question pour ceux qui ont lu le tome 6 : est-ce que l'Harumi de l'hôpital est la version ado de l'Harumin des premiers volumes ? Je n'ai pas encore eu l'occasion de recouper les noms de famille.

En tout cas, ça avance très vite et très bien !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 15/05/13 13:58    Sujet du message: Répondre en citant

Le tome 7 est un peu moins marquant, ou en tout cas moins traumatisant, plus inoffensif. Pour la première fois, je trouve que la double-planche choisie pour titrer la série n'a pas de force. A l'image de Punpun qui broie du noir, on se trouve dans un tome assez lent et tout ce qu'il y a de plus... déprimant, mais c'est ici une qualité. Le portrait psychologique du héros est vraiment génial.

Sinon, je suis intrigué par ce que fait Asano avec Punpun à la fin du volume (ceux qui l'ont lu comprendront), et aussi par les perspectives lancées par le personnage féminin qui apparait dans le bar.

A voir également où mèneront les focus sur ce mystérieux gourou des toits tokyoïtes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 21/05/13 17:51    Sujet du message: Répondre en citant

Mais qu'est-ce qu'elle est dure cette série...
Il y a vraiment des moments très sombres et il faut parfois s'accrocher pour se plonger dans la lecture d'un nouveau volume. On se retrouve avec l'angoisse de découvrir au fil des pages de nouveaux événements bouleversants qui vont survenir et frapper les protagonistes.
J'aime beaucoup la série et depuis le dernier tome paru on amorce une nouvelle partie à laquelle je suis plus réceptif.
On commence à se faire au style déjanté de l'histoire et on voit mieux où l'auteur nous amène (quoique ?).
Quel individu va devenir Punpun qui dorénavant amorce sa vie de jeune adulte ?
Il se prend le monde en pleine figure et il va devoir faire face à ses angoisses. Il a pris un petit studio pour vivre seul et il commence un job à ses heures perdues.
Le lecteur assiste à quelques scènes poignantes où il est à la limite de sombrer dans la folie.
On ne sait pas si il va s'en sortir ou pas et c'est donc avec une grande appréhension qu'on devra assister à l'évolution de ce petit poussin pour lequel on éprouve énormément de compassion...
Original, poignant, un regard noir et sans concession sur notre époque, à déconseiller aux âmes sensibles. Neutre
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 13/02/14 15:06    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne sais pas si il y a d'autres lecteurs qui suivent encore la série mais je serais curieux de connaitre leur avis actuellement.
Pour moi le titre gagne en intérêt depuis le volume 7 et confirme sa bonne forme dans le volume 10 qui vient de sortir avec la réapparition du personnage d'Aiko.
On est toujours surpris à la lecture de ce manga qui reste parfois assez barré mais en même temps décrit, avec sa vision particulière, très bien les dérives de notre époque, en appuyant là où ça fait mal...
Ainsi dans ce volume on parle d'avortement, de femmes battues, de réussite sociale, de sexe, de prise d'indépendance. Et justement Inio Asano livre à ses lecteurs une oeuvre très personnelle à la fois originale, juste et graphiquement aboutie. Il reste ce côté absurde que j'ai du mal à saisir avec des personnages fous, illuminés, dans une secte qui font passer leur message incompréhensible le temps de quelques pages dans chaque tome. Qu'est-ce que l'auteur veut faire avec ce genre de moment ? ça reste un mystère pour moi... Mort de rire
L'ambiance est peut-être un peu moins glauque désormais, punpun semble légèrement s'affirmer mais cela reste encore précaire. La série est à recommander dans la production d'Asano et le seinen en général si l'on parvient à entrer dans cet univers étrange...
J'apprécie cette lecture en tout cas ! Moqueur
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 14/02/14 03:09    Sujet du message: Répondre en citant

3 tomes de retard, va falloir que je m'y mette. Ou j'attends la fin de la série, il n'y a que 13 tomes à ce que j'ai compris.

Mais pareil, autant, je n'ai pas accroché au début, autant les derniers tomes lus me plaisaient. Donc alors que je pensais m'en débarrasser, la série a réussi à s'incruster dans ma bibliothèque. Je ne suis pas prêt de vider mes étagères moi ! Très content
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 17/02/14 18:03    Sujet du message: Répondre en citant

Il fallait que je partage ceci. Assez surprenant !
http://matt-thorn.com/wordpress/?p=674
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aniki
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 09/10/14 22:57    Sujet du message: Répondre en citant

Qu'est-ce qu'il est beau, le tome 12 ! Wah ! Cette scène de la plage est absolument Choqué
Bien sûr, on a une fois encore affaire à un tome d'une violence psychologique assez impressionnante. Je le savais, et c'est bien pour ça que j'en ai reporté la lecture pendant un petit moment. Parce que bon, on ressort de là en broyant du noir... Mais quelle baffe de tous les instants, à tous les points de vue. Je continue de penser qu'il s'agit clairement de la meilleure série de ces dernières années, sans vraie rivale. C'est sublime, poignant, innovant, profond.

Sans spoiler, on trouve un très beau montage alterné entre les parcours de Sachi et Punpun, ici, avec l'incursion de quelques figures du passé. Et pour une fois on ne retrouve presque pas la secte chelou de Pégase, qui est un peu superflue pour moi. Ça ne détone pas, et consolide les aspects perchés de la série ainsi qu'une certaine vision du monde, mais sa place était trop grande par rapport à ce qu'elle apporte à la série. J'ai l'impression que c'est un peu le côté "écriture automatique" de la série, intéressant également, mais en petite quantité.

Très impatient de lire la fin... avant de tout relire, si j'y survis !


Dernière édition : Aniki le 09/10/14 23:02; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shampoo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 18 Sept 2011

Message Posté le : 09/10/14 23:02    Sujet du message: Répondre en citant

Je sens que le tome 13 va etre terrible, je vais me prendre un tome de Yotsuba pour faire passer la pilule Triste Asano est vraiment excellent pour faire déprimer Triste
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 10/10/14 11:08    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que le tome 12 était un bon cru !
Grosse interrogation sur la manière dont l'auteur va terminer sa série, une lueur d'espoir finale ou bien la descente en enfer ?
On reste en équilibre précaire et pourtant rien n'est complètement joué, même si la dernière page semble annoncer un coup dur, gros cliffhanger...
Comme Aniki et Shampoo, je tourne autour de chaque nouveau tome en attendant d'être dans les bonnes conditions : être de très bonne humeur pour digérer la noirceur oppressante de l'oeuvre.
Et garder un Yotsuba pour relativiser est une bonne technique ! Mort de rire
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kotatsu-neko
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 18 Sept 2004

Message Posté le : 06/06/15 19:21    Sujet du message: Répondre en citant

...Permettez que j'insuffle un peu de vie à ce sujet ?

J'ai lu Solanin il y a quelques mois et je l'ai beaucoup aimé. Je me suis donc intéressé à Inio Asano et j'ai commencé Bonne nuit Punun.

13 tomes plus tard... et que dire... parce que, oui, il y a matière à réflexion et donc à discussion.
Mais je vais être concis : J'ai adoré ce manga.

Pour plein de raisons... Pas toujours évidentes à décrire.
C'est une expérience à part entière. Je ne vous dirais pas que j'ai tout aimé, ce serait mentir. Mais bon sang, Asano m'aura captivé du début à la fin.
Et pourtant, il s'en est donné du mal pour que je déteste Punpun. Son héros n'a même pas la chance d'être un loser magnifique à la Luke la main froide.
La part d'ombre des protagonistes est dense et peu de choses nous sont épargnées.
Et pourtant, Asano, comme dans tout ce que j'ai lu de lui, arrive toujours à mettre de la lumière dans ses histoires. J'ai toujours l'impression qu'il aime profondément ses personnages, qu'il aime leurs défauts, leurs failles, ... Et aussi bas qu'ils puissent descendre, Asano ne les laissent jamais tomber quelque soit leur destin.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 05/05/19 17:33    Sujet du message: Répondre en citant


Le dernier one-shot d'Inio Asano publié chez Kana est sorti au mois de mars dernier chez nous.
Errances nous raconte les doutes de Kaoru Fukazawa un mangaka trentenaire qui vient d'achever une série à succès et qui se demande ce qu'il doit faire maintenant à la fois au niveau professionnel car il doit commencer un nouveau manga rapidement et aussi au niveau personnel car son couple semble dans l'impasse. Forcément avec ce récit à la 1ère personne, on lit cette histoire en pensant à Inio Asano mais quelle est la part de vérité dans ce qu'il nous raconte ?
Aucune idée, je ne sais pas si il faut prendre ce bouquin comme un récit auto-biographique, semi auto-biographique ou une simple fiction malgré des ressemblances physiques évidentes. En tout cas, le personnage principal est présenté de manière plutôt négative, et si il se met en scène lui-même, c'est un portrait sans concession. Paumé, isolé, Kaoru est marié mais ne voit presque pas sa femme ni sa propre famille, il refuse d'avoir un enfant et fait de son métier de dessinateur l'unique occupation de son existence. D'ailleurs, il a une opinion très tranchée sur les mangas et leur portée artistique opposée à la vision commerciale de ses éditeurs. En panne d'inspiration, il passe son temps à traîner et va régulièrement voir de jeunes prostituées pour trouver du réconfort dans cette période de doute. Il va se lier avec l'une de ces jeunes filles et partir quelques jours en sa compagnie dans une ville de campagne.
Tout cela est montré très frontalement, le lecteur peut éprouver à la fois de l'empathie pour ce personnage et aussi de la désapprobation envers ses agissements.
Le récit est donc relativement sombre, Asano y aborde les questionnements d'un trentenaire qui fait une pause dans son travail et un premier bilan sur sa vie. Cependant, je trouve que Errances n'est pas complètement désespéré par rapport à Punpun, certes son personnage est paumé mais il a quand même réussi son rêve de gamin, devenir mangaka.
Un récit qui fait réfléchir, j'ai beaucoup aimé cette lecture, on y retrouve la patte du Asano que l'on connait avec Solanin où la Fille de la Plage. Sa capacité à mettre sur papier les tourments de la vie moderne est toujours bien là, un manga avec de grandes qualités que je vous recommande si vous aimez l'auteur (ou pour le découvrir).
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 06/05/19 00:03    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai toujours le même problème avec Asano : il dessine comme un Dieu, mais je n'arrive pas à adhérer à son état d'esprit qui me laisse de marbre.

Ton avis m'a donné envie de me plonger dans le bouquin qui dormait sur mon étagère et le contenu des pages couleurs m'a laissé perplexe...
melvin a écrit:
mais il a quand même réussi son rêve de gamin, devenir mangaka.

Je ne suis pas sûr que ça forme une victoire suffisante. Devenir "XXXX", c'est à la portée de tout le monde. S'installer dans sa profession sur la durée et être compétent dans son domaine, est beaucoup plus difficile. Je trouve. (Sans parler de la question philosophique d'exister (seulement) (exclusivement) à travers son travail)
Citation:
Un récit qui fait réfléchir, j'ai beaucoup aimé cette lecture, on y retrouve la patte du Asano que l'on connait avec Solanin où la Fille de la Plage. Sa capacité à mettre sur papier les tourments de la vie moderne est toujours bien là, un manga avec de grandes qualités que je vous recommande si vous aimez l'auteur (ou pour le découvrir).

On va voir. Mais je pense finir Vinland Saga avant de me pencher sur son cas ^^
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 06/05/19 23:02    Sujet du message: Répondre en citant

Youtube m'a suggéré une vidéo de Cyprien (?) à Tokyo :
https://www.youtube.com/watch?v=7agOVafPP9s

Il y a rencontré Inio Asano qui lui a dédicacé Errances.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 07/05/19 10:23    Sujet du message: Répondre en citant

Si 1% des abonnés de Cyprien s'intéressent à un manga dont il parle ça peut faire "juste" 130 000 ventes ! Mort de rire
Moi j'ai vu de la publicité avec LeChefOtaku (sic) qui présente des mangas en vidéo dans un magasin fnac, que veux-tu, il faut s'associer avec des influenceurs c'est tellement tendance Yuuu-touh-beu et Insse-Tah-Gramme. Cool
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Manuka
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 07/05/19 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

Cyprien est un auteur Dupuis (donc Media Participation) et Errance est publié par Kana (donc Media Participation). Il est corporate et puis c'est tout !
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation