Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[ME AND THE DEVIL BLUES]
Se rendre à la page : 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Muriel
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Août 2006
Localisation : 65

Message Posté le : 09/09/08 09:30    Sujet du message: [ME AND THE DEVIL BLUES] Répondre en citant



Série en 4 volumes toujours en cours au Japon, ce manga traite de la légende du blues, Robert Johnson, qui aurait vendu son ame au diable afin de devenir un grand joueur.

Ce qui m'a fait commencé cette série; c'est d'abord la légende de ce bluesman dont j'avais déjà entendu l'histoire et qui m'avait vraiment intéressé.
En commençant la lecture c'est le dessin qui m'a le plus marqué, il colle parfaitement a l'histoire et est réellement envoutant (surtout dans les scène dans le bar), de plus le scénario est vraiment passionnant , l'histoire avance doucement mais ne nous laisse jamais sur la faim jusqu'à la fin de volume qui ne nous laisse désespérément dans l'attente de la suite de ce manga qui est déjà mon coup de coeur de l'année.

Maintenant je doit dire que Kana a fait du bon travail, l'édition est de qualité (le bleu sur les tranches a un joli rendu) et les pages couleurs vraiment sympa.
Après la lecture du tome 1, je me suis empressé de me procurer l'album de ce bluesman dont je me ferai un plaisir d'écouter avec le tome 2 de cette excellente série (quant a Robert Johnson, sa musique est vraiment belle et envoutante).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
Aniki
Mangaversien·ne


Inscrit le : 23 Nov 2003

Message Posté le : 09/09/08 22:14    Sujet du message: Répondre en citant

Très convaincu.
Une certaine énergie dans le trait, c'est fougueux, vaguement parent de Tsutomu Takahashi (l'aspect poseur en moins). Il y a de la vie dans les planches de Me and the Devil Blues.
A côté de ça, on a un sujet très original et traité avec maturité, avec plus de documentation que trois cartes postales et deux mp3. Atmosphère ultra immersive, essence du sujet à mon sens captée.
Je dis OUI. Sourire

Bizarrerie, tout de même : c'est quoi, ce trip cross-over chelou avec qui-vous-savez, en fin de tome? oO
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
purple velvet
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Août 2006
Localisation : La ville du vent violent

Message Posté le : 10/09/08 00:11    Sujet du message: Répondre en citant

ah!! Je voulais ouvrir un sujet sur ce titre là, j'ai été prise de vitesse, je viens à peine de me le procurer... et je comptais justement me le lire demain. Le peu que j'ai pu feuilleter augure bien, et je trouve la couverture franchement belle.

En Effet, me voici depuis moins d'un mois, propulsée chroniqueuse bénévole d'un site de blues, et outre mes " devoirs à la maison " (écouter des disques et donner mon avis), j'avais déjà prévu de proposer une revue Bd ( dès que j'aurais pu me procurer Météor Slim). La gageure va être de convaincre les lecteurs du site ( en majorité masculins et au delà de 40 ans) de ne pas s'arrêter au fait que le sens japonais de lecture, c'est pas leur truc, aux SD ( notamment lorsque la soeur colérique de RJ le tatane) Va falloir que je leur explique le concept je sens ( ben oui, pour les habitués de BD "sérieuse" franco belge ou l'humour est quasi absent - un peu à l'instar du théâtre classique: soit tragique, soit comique, mais pas les 2!- Ca risque de les destabiliser, un peu comme si Joe Dalton apparaissait dans une case de Blueberry..

donc bon, faut savoir que je voue une admiration sans faille à Robert Johnson, auteurs de titres qui sont devenue des tubes intergalactiques du Blues, incontournables reprises de tout concert blues qui se respecte ( "sweet home Chicago", " dust my broom", " In my kitchen", " Crossroad blues", " Ramblin on my mind" et bien sur " Me and the Devil blues" qui donne son titre au manga), qu'il a influencé bon nombre de bluesmen et rockers jusqu'à nos jours ( Eric Clapton, Muddy Waters ça devrait vous dire quelque chose Clin d'oeil ).
S'ajoute à ça son aura de mystère, le fait que très peu de photos nous soient parvenue, sa mort mystérieuse, son talent indéniable que certains (jaloux?) on vite assimilé à un pacte avec le diable - mais la même légende est attachée à Paganini pour le violon. Bref un parfait personnage souvent mentionné dans les films ( Crossroads - non pas celui de Britney spears , un vrai film - ou Tommy, le bluesman de " O Brother" pour un exemple plus connu), souvent cité en référence.

Je vous en dirait plus lorsque j'aurais fini de lire le manga, mais déjà, pour ceux que ce titre tente, et qui voudraient avoir une idée de la bande son idéale
Me and the Devil
Crossroads
sweet home Chicago

Et je ne saurais que trop vous conseiller de vous prêter une petite oreille à ses contemporains ou successeurs dans le domaine du Delta blues ( en gros Mississippi, Missouri, Louisiane, ces coins là) que sont Son House , Bukka White, Mance Lipscomb même s'il était texan ,John Lee Hooker , Mississippi John hurt, Mississippi Fred Mc Dowell.. ha j'en oublie!!
Je reconnais que ça peut dérouter après des années de Chicago Blues bien électrique: une guitare, un bottleneck, une voix, parfois un harmonica, un peu de bootstomp et point barre.

Et pour ceux qui voudraient un peu plus de renseignements sur la courte carrière de Robert Johnson et son influence: Une page pas mal faite et complète.

Zut, j'aurais pas du commencer sur ce sujet.. promis le prochain coup, je vous dirais ce que j'ai pensé du manga en lui même!

Ben voui, hein quand même, c'est pas souvent qu'on peut parler d'une de ses passions autre sur un forum Manga
_________________
I love mankind... It's people I can't stand. ( Linus Van Pelt)
- Le djembé est à la musique ce que le couteau est à la purée -
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
A-Xiang
Mangaversien·ne


Inscrit le : 11 Nov 2007

Message Posté le : 10/09/08 07:47    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà encore un investissement à faire donc!!! Moqueur
_________________
lorelei22.blog.mongenie.com venez voir, je l'ai mis à jour Clin d'oeil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 10/09/08 19:36    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ce beau post et les liens Purple! On peut pas résister à ça, j'ai fait un détour rien que pour aller le chercher aujourd'hui.
Vivement ce soir, j'ai hâte ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JoPae
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Mars 2007
Localisation : DIANTRE

Message Posté le : 10/09/08 19:54    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pour ça que j'aime le forum de mangaverse. Les gens y donnent envie de lire des nouveautés ! Très content
_________________
YOKOHAMA KAIDASHI KIKOU [Ashinano Hitoshi]
PositioN [Ashinano Hitoshi]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
purple velvet
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Août 2006
Localisation : La ville du vent violent

Message Posté le : 11/09/08 23:41    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, ça ne m'étonne pas, Soda montre sa tête sur ce sujet Clin d'oeil

Donc, mon avis d'après lecture..

J'aime beaucoup l'emploi de techniques de dessin variées, depuis les images hyper léché, jusqu'au crayonnés très brumeux mystérieux, mais toujours à employés à bon escient. A ce titre les pages de chapitre sont vraiment belles.
Le duo/duel dans le juke joint avec Son House est à ce titre graphiquement très réussi, avec un "montage" ( désolée, mais je ne vois pas comment dire autrement, tant c'est cinématographique) digne d'un western. Plus généralement, et c'est un bon point, il mise beaucoup sur l'ambiance - on jurerais entendre le vent souffler dans les champs de Tabac. Tout y est: le travail aux champs, le bar enfumé avec les alcoolos et les filles faciles. La ségrégation aussi est évoquée en filigrane ( la soeur qui craignait que son frère n'ai été lynché ou la peur qui saisit RJ simplement à la vue d'un blanc..). Donc, bon, voila un bon point fort, l'art d'arriver à planter le décor, avec cependant de nombreuses cases muettes.

A un autre niveau, je pense que même les novices en Jazz et en blues peuvent y trouver leur compte. En effet, plutôt que postuler une "vraie rencontre avec le diable", le scénario propose une autre piste intéressante. Le démon en question peut avoir de nombreuses formes, et en l'occurence, celui qui menace tout musicien ou tout artiste en général, c'est d'abord sa propre frustration, son manque de confiance, et éventuellement la conscience de ne pas être né avec ce petit truc nommé talent qui fait toute la différence. Sur ce point là, ça me parle particulièrement, vu que je fais partie de ceux qui justement ne l'ont pas, et doivent travailler 2 fois plus pour un résultat moitié moins bon.
Et donc, pour RJ, le jeune gars un peu crédule ( puisqu'il compte sur les grigris pour draguer), il n'y a pas loin à croire que seule la magie peut lui venir en aide pour progresser. Et Son House, le bluesman célèbre du moment, cristallise cette rage et ses frustrations... Ce qui est une prise de liberté par rapport à la biographie des 2, mais scénaristiquement intéressant. De même, Ike, qui disparait au moment le moins opportun, existe-t-il réellement, est- il un démon , ou une création, un mentor imaginaire que s'est inventé RJ?

Alors pour répondre à Aniki
Citation:
"Bizarrerie, tout de même : c'est quoi, ce trip cross-over chelou avec qui-vous-savez, en fin de tome? oO ".

Je ne suis posé la même question ( et la révélation finale de son nom en dernière page, n'était même pas nécessaire), je pense que c'est une mise en opposition.: rencontre "supposée" avec un démon invisible/ rencontre "réelle" (bien qu'historiquement, rien ne prouve qu'elle ait eu lieu.. ou pas) avec un humain qui peut revendique le qualificatif de " diabolique". D'ailleurs au passage, ça me fait penser à la séquence dans "O' Brother" ou les 3 gugusses rencontrent George " BF" Nelson , mais bon j'ai des références, spéciales, la page de présentation m'a fait penser à " sympathy For the Devil" des Stones
Et là , tout le monde se demande " mais de qui parlent-ils?" Très content

Donc autant ça parait bizarre à première lecture ( et d'une manière générale, comme il y a des flash backs ou des ellipses, la lecture est assez exigeante et demande un minimum de concentration), autant à la réflexion, en partant sur cette piste là, sur un plan symbolique, ça se tient.

( et moi , je tiens quelques pistes pour ma chronique).
_________________
I love mankind... It's people I can't stand. ( Linus Van Pelt)
- Le djembé est à la musique ce que le couteau est à la purée -
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 12/09/08 22:04    Sujet du message: Répondre en citant

purple velvet a écrit:
Tiens, ça ne m'étonne pas, Soda montre sa tête sur ce sujet

Là où il y a du miel, il y a des mouches ^^

Première réflexion à la lecture: ce n’est assurément pas une biographie. Le but de l’auteur n’était pas de reconstituer la vie de Johnson, mais visiblement de nourrir sa légende et c’est pas plus mal. L’ambiance est prenante et le cadre réaliste forme un contraste intéressant avec quelques passages bien tournés ou le fantastique est suggéré juste ce qu’il faut. Du fantastique qui a bien sa place dans l’histoire d’ailleurs, puisqu’à cette époque certaines croyances dans les rites vaudou subsistaient encore.
Non franchement, j’ai passé un bon moment et je rejoins dans les grandes lignes ce qui a été dit plus haut.

Mais il y a malgré tout deux ou trois petites choses embêtantes. Comme certains tics manga qui apparaissent ici et là. Je n’ai rien contre le fait de mettre un peu d’humour dans un récit réaliste hein, mais voir une matrone américaine des années 20, ayant passé toute sa vie à cultiver et qui est sans doute rarement sortie de sa cambrousse, faire un kick de karaté à son petit frère…ben ça fait quand même vachement bizarre O_o
Et si certaines scènes sont très réussies graphiquement, l’ensemble est inégal et peu fluide. M’est avis que les belles cases bien soignées sont inspirées de photos. Je ne sais rien de lui, peut-être que cet auteur débute dans les récits réalistes ?

Rien de bien grave en somme et je ne vais pas bouder mon plaisir, surtout que l’édition est soignée. Rendez-vous est pris pour la suite de l’histoire du petit prince du blues des champs Sourire

purple velvet a écrit:
De même, Ike, qui disparait au moment le moins opportun, existe-t-il réellement, est- il un démon , ou une création, un mentor imaginaire que s'est inventé RJ?

Il s'agit je suppose d'Ike Zinnermann, celui qui l'a entraîné à la guitare pendant son absence de 2 ans. Mais il faut reconnaître que sa présence dans le bouquin est bien plus séduisante que la vérité vraie (que personne ne connaît de toute façon)
Ah, et puis je suis bien contente de voir apparaître une Dobro. J'adore leur son Sourire
(tout comme les "National" et leur meilleur représentant, le un peu allumé, Bob Brozman. Mais là on s'éloigne du sujet ^^)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cactus20100
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Mai 2004
Localisation : Est parisien

Message Posté le : 27/09/08 02:46    Sujet du message: Répondre en citant

Ca n'a pas été une lecture facile, pour le profane que je suis. Je ne me suis pas documenté ni écouté sa musique avant de me plonger dedans (voire même l'écouter pendant ?).
J'ai fait l'erreur de partir tête baissée dedans. Je ne conseille donc pas de faire comme moi. Je pense que cet album mérite mieux que d'être apprécié à la seconde lecture.
Je suis resté frustré à ma lecture, de mon ignorance (et encore merci le manga 20th century boys pour ça : "à un carrefour j'ai rencontré le diable" sinon j'en saurai encore moins Mort de rire ) et à la fois, je me suis laissé parfois pensé que c'était réaliste (donc en tant que profane, j'ai pris ça pour une biographie par certains côtés> ce que Marie nomme : "nourrir la légende") et donc j'ai été ravi de cet lecture à mon niveau.
(vous m'excuserez Marie et Pupple, mais j'ai l'impression de voir, voire de croire des choses que vous ne verrez/croirez pas. Mais l'inverse me semble hautement probable Clin d'oeil A cause/Grâce à cette atmosphère envoûtante)

Mais du coup je n'ai peut être pas saisi totalement la temporalité (l'ellipse temporelle)
Enfin je la comprendrai par la suite Sourire

Je plussoie Purple, sur la rencontre mystère, le nom n'avait pas besoin d'être écrit. En fait, j'oserai presque dire qu'on s'y attend à la lecture (si tant est qu'on connaisse un chouïa, et j'ai bien dit un chouïa, la période). Là dessus ET sur le reste, j'ai l'impression que l'auteur a fait bosser mon inconscient (eh oui tant qu'à être dans le paranormal Clin d'oeil ).

En ce qui concerne la rencontre avec le diable, en fait moi, j'ai l'impression (je met un bémol sur ce que j'ai pu ressentir qui peux entrer en contradiction avec ce que j'ai lu ou croit avoir lu) d'avoir vu défiler toutes les hypothèses : plusieurs sortes de diable, le fainéant qui se met à bosser dur, le génie qui se réveille, une sensibilité qui se réveille (avec ou sans déclencheurs), le génie qui a fait semblant durant un temps.
Sincèrement, si j'ai bien lu, j'ai l'impression que tout a été évoqué, et pour le moment je ne sais quoi penser (et j'ose penser que c'est voulu de la part de l'auteur de ne pas prendre parti pour une thèse plutôt qu'une autre, y compris quand on va vers le fantastique)

Ce manga a clairement une âme, et dire qu'il est bon serait en dessous de la vérité
Et j'ose penser que chacun y verra ce qu'il voudra, notamment minuit (de circonstance) à sa porte.


Ce que j'ai peur par contre c'est que la suite soit moins bonne, justement à cause d'un fantastique absent ou moins présent (sauf à sa mort ?)


Sinon le bleu des tranches çà tâche les doigts, ça c'est ce qui m'a un chouïa gâché la lecture (à moins que ce ne soit voulu pour embrumer nos yeux ou plus sérieusement nous rappeler la brume des décors ? Sourire )
_________________
J'y donne un coup de main
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 27/09/08 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je plussoie Purple, sur la rencontre mystère, le nom n'avait pas besoin d'être écrit. En fait, j'oserai presque dire qu'on s'y attend à la lecture (si tant est qu'on connaisse un chouïa, et j'ai bien dit un chouïa, la période). Là dessus ET sur le reste, j'ai l'impression que l'auteur a fait bosser mon inconscient (eh oui tant qu'à être dans le paranormal Clin d'oeil ).

Pareil. Je m'attendais pas à le voir débarquer, et je l'ai identifié tout de suite. C'est effrayant.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Drucci
Mangaversien·ne


Inscrit le : 15 Fév 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 29/09/08 18:03    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis laissé tenter par le premier volume de Me and the Devil Blues et je suis content de ma lecture même si j'ai l'impression d'avoir zappé les 3/4 des "subtilités" de l'intrigue... Au fur et à mesure que j'avançais dans les chapitres j'étais de plus en plus largué! Pour tout dire, j'ai du faire une recherche sur Wikipedia pour savoir qui était le personnage que l'on voit à la fin et que tout le monde a reconnu du premier coup... Embarassé

Bon, je connais un peu cette époque et la condition des noirs aux Etats-Unis à ce moment-là mais en ce qui concerne Robert Johnson, rien, nada, que dalle (à part l'allusion qui est faite dans 20th Century Boys dont a parlé cactus20100). Malgré tout j'ai vraiment apprécié ce premier volume : les dessins sont tout simplement géniaux, j'adore les traits de l'auteur et sa façon de représenter les scènes en jouant constamment entre différents points de vue, l'ambiance est bien rendue, les personnages réussis, le mystère du compagnon de RJ, Ike, que certains voient et d'autres non est intrigant... Je trouve qu'on se perd un peu dans les ellipses mais c'est peut-être le but, surtout si l'auteur compte éclaircir tout ça par la suite.

J'ai hâte de lire la suite pour avoir quelques réponses et voir quelle place prend le fantastique dans l'intrigue!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
19oj19
Mangaversien·ne


Inscrit le : 27 Sept 2008
Localisation : Lorraine

Message Posté le : 01/10/08 09:04    Sujet du message: Répondre en citant

C'est en parcourant ce topic en invité que j'ai eu envie de m'y essayer et je dois avouer que je suis pas déçu du tout. Au final, c'est très rare qu'un premier tome de série me donne à ce point envie de connaitre la suite et de me documenter sur son sujet quand il y a, comme là, une base de faits rééls (c'est sans doute aussi lié au fait que je suis un gros consommateur de manga ^^").

Pour le reste tout a été dit ou presque. Un excellent dessin, que j'ai trouvé très dynamique dans les scènes "musicales" où différent protagonistes jouent de la guitare. Bref, je suis impatient de mettre la main sur la suite et je vais très certainement relire ce premier tme d'ici là Sourire

sushikouli a écrit:
Pareil. Je m'attendais pas à le voir débarquer, et je l'ai identifié tout de suite. C'est effrayant.


Sans énormément connaitre cette période, faut dire que la scène qui précède la rencontre aide beaucoup à deviner cette identité^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kaibara
Mangaversien·ne


Inscrit le : 17 Déc 2002
Localisation : Asnières-sur-Seine (92)

Message Posté le : 02/10/08 00:35    Sujet du message: Répondre en citant

Héhé, vous me donnez bien envie de lire ce manga ! D'autant plus que je suis en plein dans ma période jazz / blues et que 20th Century Boys avait attisé ma curiosité en évoquant cette histoire (même si je croyais que c'était Tommy Johnson à la base)... Très content
_________________
"Il y a des gens pour qui réussir à tout les coups est une véritable obsession, comme les parachutistes."

Mon Blog : Shin. Who else ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Marie
Mangaversien·ne


Inscrit le : 10 Oct 2002
Localisation : Belgique

Message Posté le : 02/10/08 09:34    Sujet du message: Répondre en citant

Kaibara a écrit:
(même si je croyais que c'était Tommy Johnson à la base)... Très content

Tommy Johnson avait raconté l'histoire avant Robert Johnson (il est né 15 ans avant) Probable que Robert s'en est inspiré...
Tu as peut-être vu le film des frères Coen "O'Brother" où Tommy apparaît ? A ce qu'il paraît c'était un musicien hors norme. Peut-être bien que les deux légendes se sont mélangées ^^
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kaibara
Mangaversien·ne


Inscrit le : 17 Déc 2002
Localisation : Asnières-sur-Seine (92)

Message Posté le : 04/10/08 03:46    Sujet du message: Répondre en citant

Marie a écrit:
Tu as peut-être vu le film des frères Coen "O'Brother" où Tommy apparaît ? A ce qu'il paraît c'était un musicien hors norme. Peut-être bien que les deux légendes se sont mélangées ^^

Exactement. C'est à cause de ce film que je croyais que. Il n'empêche que le manga en question me semble bien intéressant. Sourire
_________________
"Il y a des gens pour qui réussir à tout les coups est une véritable obsession, comme les parachutistes."

Mon Blog : Shin. Who else ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation