Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[MOONLIGHT MILE] Le nouveau PLANETES...
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
church
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Avr 2008
Localisation : South west of France

Message Posté le : 16/06/08 23:50    Sujet du message: Répondre en citant

Je sais plus trop ce qui m'a incité à acheter le premier volume de Moonlight Mile (peut-être une pub à la fin d'un manga Panini) mais ce qui est sûr, c'est que je voulais dire tout le "bien" que je pense de cette lecture...

Alors : à ma gauche, un Américain (Lostman) et un Japonais (Gorô), deux mecs inséparables, blasés car, tenez vous bien, plus aucun défi sur terre ne leur résiste. Connaissent pas la peur, ils ont tout réussi et ce sont des, comment dire, véritables bêtes de sexe. Alors après avoir sauvé (temporairement) une alpiniste après une avalanche (elle est française, elle s'appelle Beaumarchais et elle a effectivement des gros seins), ils lèvent la tête et qu'est-ce qu'ils aperçoivent ? ... [normalement ici, faut une musique symphonique qui en jette un minimum] ... ben, la Lune (avec une station orbitale en dessous). C'est bon, ça y est, on tient le scénario !!!

La suite : Acte II, les deux compères sont désormais séparés, mais devinez quoi ? Le truc c'est que chacun de leur côté ils vont tout faire pour réussir leur pari...
Gorô (le Japonais) il est parti de loin, il est grutier mais il est tellement fort qu'il les nique tous, les futurs astronautes de carrière. En plus, il a réussi à séduire la meuf-du-mec-qui-s'y-voyait-déjà-imbu-de-sa-personne-qu'il-est et qu'elle laisse de toute façon tomber parce que Gorô lui il est courageux en fait. Pour Lostman, c'est différent (et on apprécie la richesse des idées développées) car c'est désormais un top pilote de l'armée américaine, mais toujours tête brûlée bien sûr (vous savez, ces personnages qui se moquent de la hiérarchie mais qui en fait sont de bien meilleurs pilotes que leurs supérieurs...). Bon lui il va connaître sa traversée du désert (au propre comme au figuré) parce qu'il se fait d'abord descendre en vol. Mais on ne s'inquiète pas pour lui, hein, on sait qu'il va y arriver...
Pendant ce temps là ça roule pour Gorô : il est désormais aux States, à la NASA, et il monte les échelons aussi vite qu'il montait l'Everest. C'est lui qui conçoit un plan pour sauver un astronaute en perdition (et pourtant, j'vous jure, on lui faisait pas confiance au départ, ils sont vraiment cons à la NASA !) donc pour le remercier on l'envoie dans les étoiles. Done !
Et Lostman ? Boh, rien de bien excitant, après sa petite traversée du désert (il a été fait prisonnier en Irak et a été libéré par un rebelle et son fils, le papa se sacrifie parce qu'il a eu la bonne idée de mettre le pied sur une mine, le fils est recueilli par notre héro), Lostman rejoint cap Canaveral et enfin l'espace.

Ça, grosso modo, c'est pour le premier tome.
Mais j'irai pas plus loin, merci bien. Parce qu'avec ça, on a déjà atteint des sommets de mauvais goût et de clichés rebattus. Je sais pas, on sent l'auteur qui s'est réveillé un jour après avoir mâté un paquet de films US estampillés Action / Humour et qui se dit : "Waou, je vais faire un truc qui déchire". Le problème, c'est que ses effets scénaristiques y sont le plus souvent minables. Pas tous forcément, mais je vous jure qu'il en suffit de quelques uns pour dauber haut la main l'ensemble, et faire passer Armageddon avec B. Willis pour un chef-d'œuvre du cinéma d'auteur. Les mecs couillus font des blagues de mecs couillus, les clichés s'enchainent, et les scènes de "sesque" comme l'ont dit certains tombent comme des cheveux sur la soupe (désolé). Et puis aussi, merci les redondances dialogues / action (vous savez, quand un personnage ou le narrateur décrit ce qui se passe dans les cases en fait), bien souvent réservées aux seuls débutants en BD... D'ailleurs, à y repenser, Armageddon semble une source d'inspiration plus que plausible pour MM (les têtes brûlées qui partent dans l'espace, le côté "manuel" de Gorô à rapprocher du Bruce Willis spécialiste du forage pétrolier, etc...). A tout prendre, je préfère de loin Armageddon !

Qui est responsable alors ? L'auteur, parce qu'il est nul ou qu'il pense qu'il a une chance de vendre cette histoire en se fourvoyant de la sorte ? L'éditeur japonais, parce que c'est lui qui a conseillé à l'auteur de mettre un peu de cul et des blagues débiles ? En tout cas, le tome 1 de Moonlight Mile a tous les ingrédients pour devenir un incontournable du nanar manga. Passez votre route !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shirogane
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Août 2006
Localisation : En train d'affronter le cirque de minuit...

Message Posté le : 17/06/08 02:16    Sujet du message: Répondre en citant

Pas mal, pas mal Mort de rire
_________________
Forum Karakuri Circus


"La manière d'agir, c'est la manière d'être"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 17/06/08 08:00    Sujet du message: Répondre en citant

Ton message (et ton parti pris de lecture) est quand même bourré de mauvaise foi. Parce que ce que tu "dénonces" comme des "excès" de Moonlight Mile (le côté nekketsu, le fan service, l'amitié virile, le héros qui dépasse ses limites...), c'est quand même ce qui fait le sel de 90% de la prod manga (je n'ose pas dire BD mondiale).

Après, comme tu es nouveau sur le forum, difficile de savoir comment se positionner par rapport à ton avis, mais je suis curieux de voir quelles sont tes séries fétiches Clin d'oeil

church a écrit:
Connaissent pas la peur, ils ont tout réussi et ce sont des, comment dire, véritables bêtes de sexe.

Et où est le problème ? T'aurais préféré qu'ils collectionnent les stylos qui brillent ? Maléfique
Citation:
La suite : Acte II, les deux compères sont désormais séparés, mais devinez quoi ? Le truc c'est que chacun de leur côté ils vont tout faire pour réussir leur pari...

Un peu comme les amis d'enfance dans les shônen romantiques (genre chez Adachi, Katsura et tant d'autres...) qui sont séparés pendant l'adolescence, qui se retrouvent ensuite, qui jouent au chat et à la souris pendant quarante-douze volumes pour finir par se marier en présence de tous leurs potes et de leurs soupirants éconduits respectifs ? Ouais. Possible. Dans ce cas-là, vivement que Gorô et Lost Man couchent ensemble. Chuis impatient. Eux au moins n'auront pas peur ! Clin d'oeil

Ce qui est amusant, c'est de voir qu'on tolère les ficèles dans certains manga, et que dans d'autres, ça ne passe carrément pas (sans compter que Moonlight Mile ne se vendant pas des masses en France, ça fait très "on tire sur les ambulances"... c'est un peu facile Clin d'oeil ).
Citation:
C'est lui qui conçoit un plan pour sauver un astronaute en perdition (et pourtant, j'vous jure, on lui faisait pas confiance au départ, ils sont vraiment cons à la NASA !) donc pour le remercier on l'envoie dans les étoiles. Done !

Curieux de savoir à partir de quelle saison t'as arrêté de regarder "24 heures chrono", toi... Mort de rire
Citation:
Parce qu'avec ça, on a déjà atteint des sommets de mauvais goût et de clichés rebattus.

Rabattus où, les clichés ?
Cite-moi 5 mangas parus en france qui mettent en scène l'amitié entre un japonais et un américain qui évoluent en dehors du japon et qui tentent de faire leur trou au milieu de gens de toutes nationalités et couleurs.

Qu'il y ait des ficelles scénaristiques, ok. Qu'il y ait des scènes de sexes crues, ok. Qu'on soit choqué et qu'on les trouve inutile, ok. Mais il y a plus d'ouverture d'esprit, de tolérance, d'idées scénaristiques et de valeurs morales que dans la plupart des mangas parus chez nous (tous genres confondus). Moonlight Mile raconte des quotidiens humains (dans un univers de SF, certes) et ne se contente pas de mettre en scène des poseurs dans des histoires interchangeables. C'est presque plus un hymne à la vie qu'un divertissement.
Citation:
Le problème, c'est que ses effets scénaristiques y sont le plus souvent minables. Pas tous forcément, mais je vous jure qu'il en suffit de quelques uns pour dauber haut la main l'ensemble, et faire passer Armageddon avec B. Willis pour un chef-d'œuvre du cinéma d'auteur.

Le problème, c'est que tu compares une BD japonaise avec un film US pour lesquels la production n'a pas évolué de la même façon. Et c'est en ça que je trouve ton argumentaire d'une totale mauvaise foi. Moonlight Mile ne doit pas être jugé par rapport à la production de films US que tu auras pu voir depuis 5, 10, 15, 20 ans, mais uniquement par rapport aux autres mangas que tu auras pu lire. Là, ton jugement sera juste (même si je suis relativement contre les comparatifs entre œuvres pour définir la qualité d'une d'entres elles).

(et je ne parle même pas du fait de juger une série sur son simple tome 1... Pareil, cites-moi des séries qui démarrent à fond au tome 1 et qui ne t'ont jamais déçu par la suite...)
Citation:
Et puis aussi, merci les redondances dialogues / action (vous savez, quand un personnage ou le narrateur décrit ce qui se passe dans les cases en fait), bien souvent réservées aux seuls débutants en BD...

Je te conseille de lire Les gouttes de Dieu et Détective Conan, alors. tu vas adorer Mort de rire
Citation:
D'ailleurs, à y repenser, Armageddon semble une source d'inspiration plus que plausible pour MM (les têtes brûlées qui partent dans l'espace, le côté "manuel" de Gorô à rapprocher du Bruce Willis spécialiste du forage pétrolier, etc...). A tout prendre, je préfère de loin Armageddon !

Armageddon, ci. Armageddon, ça. Rassure-moi, t'as vu d'autres films dans ta vie ? Des bons, je veux dire. Non parce que, y a fort à parier qu'Armageddon n'a rien inventé non plus, hein. Roulement des yeux

Si on va par là, Naoki Urasawa n'a pas le droit d'utiliser le principe des 3 lois de la robotiques dans "Pluto" parce que l'idée a déjà été exploitée dans "I, robot"...

L'important ce n'est pas tant les idées qu'on emploi que la façon dont on les exploite. Et en ce sens, Moonlight Mile ne manque jamais de nous surprendre. Et c'est l'une des raisons pour lesquelles j'adore cette série.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
church
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Avr 2008
Localisation : South west of France

Message Posté le : 17/06/08 11:57    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, je n'en attendais pas moins Très content

Sur la mauvaise foi, pourquoi pas ? C'est clair que je n'ai pas relevé dans mon post d'éventuels éléments qui auraient pu être intéressants dans ce manga. Mais soyons clairs, je suis sincère dans ce que j'écris : j'ai vraiment détesté.

Alors tu me dis que les éléments que je dénonce constituent "le sel de 90% de la prod manga (je n'ose pas dire BD mondiale)". C'est peut être vrai, mais aucune raison de s'en réjouir à mes yeux. Et puis le manga comme la BD comme plein d'autre trucs, c'est cruel : il y en a qui arrivent à faire monter la sauce et d'autres non. A la limite, avec les éléments de scénario que je livre dans le message, un autre aurait réussi à me captiver ou à me faire rire. L'auteur de MM, non. Tout dépend du traitement, de l'originalité de l'approche. Un bon manga bien foutu sur des collectionneurs de stylos qui brillent, ça m'intéresse, tu me fileras le titre.

sushikouli a écrit:
Moonlight Mile raconte des quotidiens humains

J'avais plutôt l'impression que ces deux gars étaient un peu hors du commun. Je suis vraiment une lavette à côté d'eux !

sushikouli a écrit:
Ce qui est amusant, c'est de voir qu'on tolère les ficèles dans certains manga, et que dans d'autres, ça ne passe carrément pas (sans compter que Moonlight Mile ne se vendant pas des masses en France, ça fait très "on tire sur les ambulances"... c'est un peu facile Clin d'oeil ).

Comme je suis nouveau sur le forum, j'ai droit à la présomption d'innocence ! Je n'ai pas encore défendu de manga plein de "ficelles" scénaristiques ! (ça viendra forcément, cela dit).

sushikouli a écrit:
Rabattus où, les clichés ?
Cite-moi 5 mangas parus en france qui mettent en scène l'amitié entre un japonais et un américain qui évoluent en dehors du japon et qui tentent de faire leur trou au milieu de gens de toutes nationalités et couleurs.

Euhhhh, et bien il y a notamment... Non franchement, c'est pas le sujet. Ils sont pas à ce niveau les clichés, et je pense que tu m'as compris. C'est très bien l'amitié americano-japonaise, la solidarité entre les peuples... mais : 1) y'a rien de tout ça dans le premier tome (ou alors j'ai par erreur switché un autre livre avec la jacquette de MM) ; 2) si effectivement c'est le sujet de la suite du manga, alors vraiment l'auteur a dû suivre une psychanalyse sévère entre le tome 1 et le tome 2 !

sushikouli a écrit:
Moonlight Mile ne doit pas être jugé par rapport à la production de films US que tu auras pu voir depuis 5, 10, 15, 20 ans, mais uniquement par rapport aux autres mangas que tu auras pu lire. Là, ton jugement sera juste

Ah bon. On a pas le droit ? Parce qu'il n'y a aucune influence possible, que les mangaka ne vont pas au cinéma ? Qu'aucun film n'a été directement influencé par des scénarios de BD ou des mangas ? Que les codes du cinéma n'ont eu aucune espèce d'influence sur la façon de faire de la BD ??? C'est pas ce que je ressens...
Pour moi, il y a des auteurs qui arrivent à s'inspirer d'un autre medium (ex le cinéma) et à transposer de façon efficace en manga ou BD ce qui les a influencé. Et puis d'autres qui n'y arrivent pas, qui oublient qu'ils travaillent sur un medium qui a ses propres capacités et ses propres lois.

En réalité, je pourrai faire mienne ta conclusion :
Citation:
L'important ce n'est pas tant les idées qu'on emploi que la façon dont on les exploite. Et en ce sens, Moonlight Mile ne manque jamais de nous surprendre. Et c'est l'une des raisons pour lesquelles j'adore cette série.

Sauf que bien sûr, je changerai les deux dernières phrases !!! Mort de rire Mort de rire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 17/06/08 15:18    Sujet du message: Raymond is back ? Répondre en citant

church a écrit:
Bon, je n'en attendais pas moins Très content

Ok. Je vois. J'ai la réponse que je voulais. Clin d'oeil
Citation:
j'ai vraiment détesté.

C'est ton droit. Le mien c'est de ne pas comprendre l'intérêt de lui consacrer tout un post alors que d'autres titres mériteraient que tu les défende.
Citation:
C'est peut être vrai, mais aucune raison de s'en réjouir à mes yeux.

Je ne m'en réjouis pas. Je te demande pourquoi tu leur pardonne à EUX et pas à Moonlight Mile ?
Citation:
Et puis le manga comme la BD comme plein d'autre trucs, c'est cruel : il y en a qui arrivent à faire monter la sauce et d'autres non.

Pourtant, Gorô et Lostman, ils la font bien monter, la sauce et pas qu'une fois Mort de rire Mort de rire
Citation:
sushikouli a écrit:
Moonlight Mile raconte des quotidiens humains

J'avais plutôt l'impression que ces deux gars étaient un peu hors du commun. Je suis vraiment une lavette à côté d'eux !

Tu faisais un comparatif avec le cinéma, je t'en fais un autre. Pour moi, MM, c'est du Western. Les héros se lavent, s'habillent, mangent, boivent, vont aux WC, rotent, pètent, baisent, travaillent... Bref, ils sont vivants. Et pas pendant un seul chapitre, non. Tout au long de la série. Quand un mec dans Moonlight Miles devient papa, on sait pourquoi. Il n'y a pas d'hypocrisie dans le récit de cet auteur. Pas comme... au cinéma encore où les acteurs font l'amour en sous-vêtements. Clin d'oeil
Citation:
Comme je suis nouveau sur le forum, j'ai droit à la présomption d'innocence !

Tu es vraiment nouveau ou tu postes encore avec un nouveau pseudo ? Clin d'oeil
Citation:
C'est très bien l'amitié americano-japonaise, la solidarité entre les peuples... mais : 1) y'a rien de tout ça dans le premier tome (ou alors j'ai par erreur switché un autre livre avec la jacquette de MM)

Je n'ai jamais parlé de "solidarité entre les peuples". Moi je te parle d'une histoire non japanocentrée qui se joue sur la scène du petit théâtre Monde. Ce qui est déjà un point important en faveur de la série.
Citation:
l'auteur a dû suivre une psychanalyse sévère entre le tome 1 et le tome 2 !

Considèrerais-tu que toutes les personnes qui aiment faire l'amour avec plusieurs partenaires en même temps ont besoin d'une psychanalyse ?
Si c'est le cas, tu as l'esprit drôlement étriqué (sans mauvais jeu de mot... pour une fois).
Citation:
Parce qu'il n'y a aucune influence possible, que les mangaka ne vont pas au cinéma ? Qu'aucun film n'a été directement influencé par des scénarios de BD ou des mangas ? Que les codes du cinéma n'ont eu aucune espèce d'influence sur la façon de faire de la BD ??? C'est pas ce que je ressens...

Mais ça je m'en fiche puisque c'est la première fois que je lis ce type d'histoire en manga. Tout ce que j'attends de l'auteur, c'est qu'il arrive à me captiver en me racontant une histoire. Et il y arrive. Donc pour moi, c'est tout bon d'autant que je n'ai jamais été passionné ni par la SF ni par la conquête de l'espace. ça tient donc du double-exploit. Et en plus, depuis que j'ai lu la série, je me sens moins con quand aux infos j'entends parler de Baïkonour ou de l'ISS, par exemple : j'apprends des choses (ça faisait d'ailleurs très longtemps que j'avais pas appris des trucs intelligents en lisant un manga, d'ailleurs...).
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
church
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Avr 2008
Localisation : South west of France

Message Posté le : 17/06/08 16:14    Sujet du message: Re: Raymond is back ? Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Tu es vraiment nouveau ou tu postes encore avec un nouveau pseudo ? Clin d'oeil

Ah non, un vrai nouveau, certifié bleusaille. Tu pensais retrouver une vieille connaissance ? I am not "Raymond" !!! Je débute vraiment là...
sushikouli a écrit:
C'est ton droit. Le mien c'est de ne pas comprendre l'intérêt de lui consacrer tout un post alors que d'autres titres mériteraient que tu les défende.

plus
sushikouli a écrit:
Je te demande pourquoi tu leur pardonne à EUX et pas à Moonlight Mile ?

Là, tu vises juste ! Tu aurais pu aussi dire un truc du style "la critique est aisée, l'art est difficile" et je te remercie d'avoir évité ça. Sourire En gros l'idée c'est :
- j'ai acheté ce manga, je l'ai lu, j'ai eu les boules et je vais pas laisser passer ça.
- sur le forum, y'aura au moins deux avis tranchés et c'est très bien comme ça pour ceux qui pourraient s'y intéresser.

Cela dit, ce qui est intéressant avec les "œuvres" un peu moins réussies (ou carrément râtées Clin d'oeil ) c'est que ça permet de te faire une idée du travail et du génie de ceux qui "réussissent" leur coup, et ça permet aussi d'en apprendre un peu plus sur ces mécanismes.

Après, on est d'accord, j'ai pas lu et je lirai probablement jamais la suite. Tu es seul désormais, dans l'immensité galactique, à détenir le secret de la véritable nature de ce manga Très content Très content Très content et rien que pour cela je t'envie ! Mais blague à part, je peux pas décemment passer outre et aller acheter le tome 2 après ce que je viens de lire dans le 1. It is not possibeule !
sushikouli a écrit:
Je n'ai jamais parlé de "solidarité entre les peuples".

Dont acte. Surtout que pour le coup, je frôlais vraiment la mauvaise foi en l'espèce : j'ai même pu lire sur le forum qu'ils avaient plutôt tendance à se mettre sur la gueule, c'est bien ça ?
Bon, il ne me reste plus qu'à soigner ma prochaine sortie sur un titre "à défendre", parce que je sens que ça va être désormais beaucoup plus difficile pour moi maintenant !! Mort de rire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
montbrumes
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Août 2002
Localisation : Encore un peu plus à l'est

Message Posté le : 17/06/08 16:51    Sujet du message: Re: Raymond is back ? Répondre en citant

church a écrit:
Là, tu vises juste ! Tu aurais pu aussi dire un truc du style "la critique est aisée, l'art est difficile" et je te remercie d'avoir évité ça. Sourire En gros l'idée c'est :
- j'ai acheté ce manga, je l'ai lu, j'ai eu les boules et je vais pas laisser passer ça.

Oui, enfin Moonlight Mile, on ne peut pas dire que ça prenne le lecteur par surprise. C'est sorti il y a des mois (années ?) et tout ce que tu reproches à ce premier tome a déjà été dit et redit un peu partout... Faut être maso ou vivre sur Mars pour aller acheter le tome 1 maintenant si les mecs trop forts et trop virils à qui rien ne résiste te rebutent.
_________________
La chèvre a ses idées, mais la poule aussi.

Grand Conseil Mangaversien par la grâce d'Egil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hugues
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Juil 2007
Localisation : Dijon

Message Posté le : 17/06/08 16:54    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Faut être maso ou vivre sur Mars


Ou être dans la lune.

Sinon, les avis postés ces derniers temps me donnent envie de connaître ce manga.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
church
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Avr 2008
Localisation : South west of France

Message Posté le : 17/06/08 17:34    Sujet du message: Répondre en citant

montbrumes a écrit:
Oui, enfin Moonlight Mile, on ne peut pas dire que ça prenne le lecteur par surprise. C'est sorti il y a des mois (années ?) et tout ce que tu reproches à ce premier tome a déjà été dit et redit un peu partout...

Hugues a écrit:
Sinon, les avis postés ces derniers temps me donnent envie de connaître ce manga.

Apparemment, ça fait encore débat...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kynoo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 16 Jan 2004

Message Posté le : 18/06/08 21:36    Sujet du message: Répondre en citant

Hugues a écrit:
Sinon, les avis postés ces derniers temps me donnent envie de connaître ce manga.
Ah ben si tu les veux, fais-moi signe : je ne continuerai pas la série et je m'en délesterais volontiers. Clin d'oeil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hugues
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Juil 2007
Localisation : Dijon

Message Posté le : 19/06/08 07:07    Sujet du message: Répondre en citant

Je t'envoie un mp Clin d'oeil
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
asakura
Mangaversien·ne


Inscrit le : 15 Jan 2006

Message Posté le : 27/06/08 21:45    Sujet du message: Répondre en citant

Sushikouli, toi qui me semble être un grand fan de Moonlight Mile, tu as du acheter les DVD non ? L'animé est fidèle au manga ou pas ? Je sais qu'il y a deux saisons, mais est-ce qu'il s'agit de la même fin ou une bradée ?
_________________
Qu'est-ce que le bronzage à part une cuisson pas terminé ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blazman
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Mai 2008

Message Posté le : 27/06/08 21:50    Sujet du message: Re: Raymond is back ? Répondre en citant

church a écrit:

Ah non, un vrai nouveau, certifié bleusaille. Tu pensais retrouver une vieille connaissance ? I am not "Raymond" !!! Je débute vraiment là...


Plageman il est plus fort que spiderman ou pas?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 28/06/08 00:00    Sujet du message: Répondre en citant

asakura a écrit:
Sushikouli, toi qui me semble être un grand fan de Moonlight Mile, tu as du acheter les DVD non ? L'animé est fidèle au manga ou pas ? Je sais qu'il y a deux saisons, mais est-ce qu'il s'agit de la même fin ou une bradée ?

La fin n'est pas encore sortie en DVD, donc ça me paraît dur de la connaître ^^;;
Et je suis pas trop branché animés, alors...


De toute façon, là, ça fait deux mois que le tome 11 du manga est censé sortir et qu'il a été repoussé. Tant que je ne l'aurais pas dans les mains, je ne ferais plus de pub pour cette série pour pas que des gens se fassent avoir avec un titre incomplet... A mon grand désespoir... Pleure ou Très triste
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 28/06/08 02:26    Sujet du message: Répondre en citant

C'est que tu nous ferais presque tirer des larmes, vil canaillou Sourire
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 4 sur 7

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation