Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[MARS]
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
miyulacarotte
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Août 2003
Localisation : Delle

Message Posté le : 08/04/04 11:24    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai voulu commencer la série "Mars", mais ils sont en réédition à ce jour (du moins pas possible de se les procurer à la FNAC de Belfort), je vais dc devoir attendre encore un peu Pleure ou Très triste , j'ai hâte de pouvoir me faire ma propre opinion ... je viens d'acheter "ES" ms tjs pas lu, pr l'instant je lis "Princesse Kaguya" ...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ashizo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 23 Juil 2003
Localisation : Paris

Message Posté le : 09/04/04 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

Pour l'instant je préfère nettement mars, mais je ne connais pas assez ES pour pouvoir donner un réél avis ;p


Quant au mars 8 :
Soryô sait aborder ses thèmes, même difficile, en nous faisant partager leurs émotions, je prends le cas ici de ce qui est arrivé à Kira. Et puis l'attitude de Rei à la fin avec les dernières mots qu'il a prononcé sont bien tristes pour lui Triste.
Je me demande bien si Kira a bien fait de redonner sa confiance à une certaine personne, personnellement je suis comme Rei je pense qu'il le refera... On devrait être fixé sur ce point de vue au prochain tome.
En plus, quand on lit dans la preview du 9, on voit que Soryô va aller encore plus loin dans ce thème spoil de la violence sur l'enfant fin spoil

En voyant qu'elle aborde des thèmes comme ça dans un shôjo, elle peut vraiment laisser son imagination exploser dans un seinen comme ES : )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laotzi
Mangaversien·ne


Inscrit le : 07 Jan 2003
Localisation : Paris

Message Posté le : 15/04/04 23:52    Sujet du message: Répondre en citant

Mars 8 (rassurez-vous, c’est moins long que sur Nana 8. Si, si, je vous jure )

Fuyumi Soryo était particulièrement attendu au tournant sur ce huitième tome, puisque le sujet central paraissait évident à la fin du tome précédent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle s’en sort superbement. Un tome tout à fait dans la lignée des précédents, et notamment depuis le quatrième volume, ce tome 8 continue d’explorer l’âme humaine et notamment ses recoins les plus sombres, pour s’en ouvrir plus globalement à une réflexion d’ordre ontologique. Mars s’affirme véritablement comme un shôjo indispensable, au ton résolument adulte, développant des enjeux particulièrement intéressants et universels, et à l’ambiance parfois presque malsaine. S’il apparaît encore prématuré de vouloir dégager l’axe central du récit, on peut penser malgré tout que Fuyumi Soryo s’interroge dans Mars sur les fondements et les différents aspects de la souffrance (au sens large, et pas uniquement bien sûr). Dire qu’il y a quelques personnes de très bon goût qui ne s’y essaient pas…

(SPOILS MAJEURS sur le volume 8 sauf dans le dernier paragraphe)


Comme on s’y attendait, c’est donc le souvenir du viol sur Kira qui est au cœur de ce volume. Mais Fuyumi Soryo ne se contente pas d’en passer par ce cliché du genre, et va encore une fois très loin. Comme je l’avais suggéré, à la suite d’Ashizo, le viol qui nous est raconté est en effet commis par une personne de sa famille, et en l’occurrence son beau-père. L’intelligence du traitement de l’auteure vient de deux points. Tout d’abord, comme dans le cas du suicide de Sei, l’événement nous est rapporté, puisqu’il a eu lieu plusieurs années avant. C’est donc moins l’événement en lui-même qui intéresse l’auteure, mais plutôt la manière dont les personnages arrivent à surmonter ou non ce viol ou se suicide, les conséquences profondes que cela a engendré, sur le moyen ou long terme. Et finalement, les conséquences sur le lien relationnel et social. Ensuite, le fait que ce viol soit commis par un membre de sa famille permet encore une fois à Fuyumi Soryo d’éviter de sombrer dans les stéréotypes, mais au contraire, à partir de cet événement, de nous amener vers une véritable réflexion, et notamment sur les fondements des liens familiaux.

Car on peut remarquer, et ce n’est pas innocent, que tous les deux ont connus de graves problèmes familiaux. Pour Rei, sa mère est décédée (il me semble en tout cas, je dis ça de mémoire) et il a appris que l’homme qui l’a élevé n’est pas en fait son père biologique (ce qui est d’ailleurs présenté comme la cause du suicide de Sei). Concernant Kira, son père est décédé, et on apprend maintenant que sa mère s’était remariée, mais que ce beau-père a donc violé (sans doute) Kira. On voit donc bien ici que Fuyumi Soryo cherche à s’interroger sur les souffrances nées de l’éclatement familial, sur les conséquences des drames familiaux dans la construction de la personne. Concernant le viol de Kira, on peut d’ailleurs souligner l’extrême pudeur (au sens positif du terme), l’extrême sensibilité avec laquelle l’auteur rapporte cet événement, puisqu’à vrai dire, on nous le suggère plus qu’autre chose et le mot lui-même n’est presque jamais prononcé (une ou deux fois il me semble). Non pas par pudibonderie excessive, mais tout simplement parce que ce n’est pas l’acte en lui-même, en tant qu’élément scénaristique (puisque de toute façon, il nous est rapporté et est bien antérieur à l’histoire) qui intéresse l’auteure, mais bien les conséquences sur la construction de la personne et se relations affectives, les souffrances engendrées à moyen ou long terme.

Mais Fuyumi Soryo va encore plus loin, puisque, même si ça tombe un peu comme une grosse coïncidence, le beau-père est de retour dans ce tome. Et on voit d’ailleurs que l’auteur avait bien tout prévu, puisque ce retour nous est parfaitement justifié par les conséquences de l’hospitalisation de la mère de Kira et le fait qu’elle ne puisse plus travailler. Il faut quand même avouer que ce retour apparaît un peu abrupte, et la décision de Kira, avec le fait qu’elle accepte qu’il revienne vivre auprès d’eux, semble quand même un peu rapide et étonnant, d’autant que juste avant, on nous présentait les conséquences toujours très profondes chez Kira des « actes » du beau père. Mais je pense qu’il faut voir cela plus globalement, notamment à travers ce que cela permet d’esquisser comme enjeux, et ne pas en rester à ces micros évènements. Ainsi, l’auteure va peut-être avoir l’occasion de développer l’idée du pardon et du changement. Ou peut-être encore le thème de la récidive ou bien plus spécifiquement qu’est-ce qui fait qu’un être bascule ainsi vers un acte aussi odieux. Mais aussi tout simplement développer les conséquences sur Kira d’une cohabitions avec le responsable de ses tourments. Certaines transitions peuvent ainsi apparaître un peu surprenantes, mais c’est certainement rendu nécessaire par les idées que Fuyumi Soryo veut faire passer. Le résumé du prochain tome semble bien indiquer en effet que le retour du beau père est un moyen pour l’auteur d’évoquer le problème de la violence sur les enfants.

Ainsi, Fuyumi Soryo, à travers ce viol, tient également à montrer que cet acte odieux salit considérablement celle qui le subie. On le voit avec les réactions de Kira, qui raconte non seulement son rejet de la gente masculine, mais surtout l’envie de meurtre, au moins virtuel, qui naît en elle. Ainsi, l’auteure veut suggérer que les souffrances, les blessures engendrées ne constituent pas seulement des fêlures psychologiques, en fragilisant simplement le psychisme, mais provoquent la constitution de sentiments malsains et sombres. Par delà, chaque blessure tend, paradoxalement, à renforcer la part de mal contenue en chacun de nous, et indissociable du genre humain. Ensuite, l’auteure évoque également les réactions des autres, en particulier Rei mais aussi Tatsuya, montrant ainsi qu’elle s’intéresse à cet événement rapporté dans toute sa globalité, y compris sur les conséquences auprès des autres. On voit d’ailleurs l’attitude très violente de Rei, au début du tome, afin que Kira réussisse à se libérer quelque peu.

De même, l’auteure, de par l’inscription dans le passé de cet événement, cherche à évoquer l’ambiguïté du souvenir et de l’oubli. Comme cela est évoqué vers le milieu du tome, l’être humain a la capacité apparente d’oublier, ou tout du moins de revenir à un état antérieur, comme si rien ne s’était passé. Cela apparaît même comme un mécanisme de survie, quelque chose de finalement nécessaire pour que la vie reprenne le dessus, reprenne son cours. Mais en même temps, pour les actes de cette nature, de cette gravité, l’être humain est incapable d’oublier entièrement, et cette réaction de survie nécessaire s’accompagne donc de la présence d’un souvenir tout autant nécessaire. Le tout est donc de réussir (le terme est mal choisi parce que ce n’est sans doute pas quelque chose de conscient ni de volontaire) à s’accommoder de cette blessure, non en l’oubliant, non en la laissant complètement ouverte au point d’en mourir (à ce sujet, lire absolument La ballade de l’impossible d’Haruki Murakami) mais en se reconstruisant.

Et c’est là qu’intervient cette scène splendide au milieu du volume, au bord de la mer. Elle offre une grande respiration, à la fois au lecteur et aux deux personnages principaux, où le temps semble quelques instants se suspendre. Elle fait un peu figure d’apogée dans leur relation (avec également la soirée à quatre), juste avant la catabase (bah oui, j’aime bien employer des mots intelligents ou pédants qui donne un air intelligent, na !). Mais surtout, elle permet à l’auteur de souligner une idée qui semble lui tenir à cœur. A savoir qu’il faut toujours, et sans cesse, construire, et reconstruire, après chaque épreuve, chaque blessure. Et si possible à l’aide de quelqu’un., d’où l’importance attachée à l’autre. Dis comme ça, on a l’impression que c’est pas très fin, mais Fuyumi Soryo le fait avec une belle subtilité, croyez-moi foi de Laotzi. Dans son intérêt pour la souffrance et les conséquences qu’elle engendre, l’auteure essaie de développer, avec beaucoup de talent, les enjeux éthiques que cela engage, dans la manière de vivre, dans la façon de se comporter (c’est également très visible lors de la discussion avec l’inspecteur), et elle donne ici, malgré toute la noirceur développée autour, une véritable note d’optimisme.

Cet aspect éthique est également mis en valeur lors de l’entrevue avec Makio, et cette phrase terrible : « toute vie qui semble heureuse et paisible nécessite un certain nombre de sacrifices ». Makio a un rôle très intéressant, puisqu’il est celui qui évite à Rei et Kira de tomber dans la facilité, dans une certaine illusion, et donc à se construire une relation véritable, saine et durable. Puisqu’en cherchant à s’opposer à sa conception des choses et de la vie, ils leur faut remettre en cause beaucoup d’aspects apparents. D’une manière générale, par son coté très lucide mais en même temps très cynique, Makio est vraiment un facteur d’évolution et de maturité très importante pour Kira. On a même l’impression qu’elle vient auprès de lui chercher conseil, ou en tout cas, plus ou moins inconsciemment, la matière pour évoluer et mûrir. Nul doute que la phrase citée auparavant constituera l’une des pistes de réflexion des prochains volumes, d’autant qu’elle constitue déjà, en quelque sorte, l’un des thèmes du manga. Comme un certain nombre de réflexions de Makio ultérieures, Kira va certainement se l’approprier pour mieux la détourner et la renverser. On pourrait encore développer un certain nombre d’aspects, notamment tout ce qui concerne les enjeux « ontologiques » (pourquoi suis-je né ? par exemple, qui est une question récurrente chez Rei).

Concernant la fin du volume et la réaction de Rei, j’ai un sentiment un peu ambigu. Tout d’abord, j’ai trouvé la réaction de Rei très brutale, très abrupte, très étonnante, et semblant uniquement justifier par des impératifs scénaristiques. Une rupture lancerait la série sur une nouvelle dynamique pour quelques tomes. Toutefois, sachant que Fuyumi Soryo, jusqu’ici tout du moins, ne fait rien au hasard, il faut sans doute voir un peu plus loin. Et si c’est le prochain volume qui expliquera sans doute plus profondément les raisons de cette réaction de Rei, on peut bien entendu déjà en percevoir quelques éléments. Et d’abord les conséquences que cela va avoir sur Rei et sur Kira, remettant en cause l’équilibre acquis, et pouvant ainsi faire resurgir de vieux démons. Au cours de ce huitième volume, Tatsuya demande à Rei s’il se sent assez fort pour continuer avec Kira, après avoir appris ce que son beau-père lui avait fait, les souffrances engendrées, et les conséquences sur son équilibre (avec un rejet viscéral du genre masculin et une haine virtuellement meurtrière envers ses agresseurs). Mais, de toute évidence, le retour du beau-père ajoute un élément perturbateur qui fait que Rei pense non pas ne plus vouloir rester avec Kira, mais ne plus pouvoir.


(FIN DES SPOILS)

On peut peut-être trouver, à certains moments, l’auteure trop ambitieuse, en voulant faire passer trop d’idées, en voulant dégager et étudier trop de thèmes et d’enjeux, au risque parfois d’oublier un peu ses personnages et la cohérence de son histoire, mais ce serait, tout de même, fondamentalement injuste. Injuste au regard de la maturité avec laquelle Fuyumi Soryo s’exprime, injuste au regard de la subtilité avec laquelle elle développe ses personnages, injuste au regard de la pertinence avec laquelle dégage des pistes de réflexion fertiles et profondes. La lecture de Mars est très différente de celle Nana, notamment au niveau des émotions ressenties, de nature tout autre, avec des thèmes alternatifs, mais ce magnifique shôjo, tendre et dur à la fois, mérite également toute votre attention. Finalement, je trouve même que la lecture des deux se complètent à merveille, tant ils nous offrent des choses différentes.

En espérant provoquer des discussions aussi intéressantes que sur Nana…
_________________
"Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. (...) Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse." Victor Hugo, Napoléon Le Petit.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sweetpasta
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Nov 2003
Localisation : Paris

Message Posté le : 16/04/04 10:05    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent avis, où tout ou presque est dit.

SPOILS


Bien sûr, ce tome 8 traite du viol de Kira, mais comme l'a dit Laotzi, plutôt de la façon dont Kira et son entourage vont en subir les conséquences et comment ils vont ou pas le surmonter. Le parallèle avec la Ballade de l'impossible de Haruki Murakami est très intéressant, mais s'appliquerait peut-être plus à Rei qu'à Kira, puisque c'est d'un suicide dont il est question.

Le fait que Kira accepte de vivre avec son aggresseur, est certes étonnant, mais prouve peut-être son envie de "résoudre" ce problème. Plutôt que fuir, elle va se retrouver devant son agresseur, pas pour pardonner, mais pour fermer sa blessure. Voilà peut-être le sens de la phrase de Makio, signalée par Laotzi, elle doit faire des sacrifices pour trouver le bonheur, c'est-à-dire, pour effacer cette souffrance, sa relation avec Rei devra être sacrifiée.

Pourtant ce sacrifice n'aura peut-être pas l'effet escompté, puisque l'auteure veut aussi montrer qu'on a parfois besoin des autres pour surmonter certaines blessures ; depuis le début de la série, c'est surtout Kira qui a fait changer Rei, maintenant, ce serait à Rei d'agir...
Il le fait au début du tome, et à la fin. Certes, la fin a tout d'une ficelle scénaristique pour relancer la série, mais c'est le seul moyen qu'a trouvé Rei pour faire réagir Kira. Il remet en cause sa relation avec elle, car il comprend, que contrairement à lui, elle n'est pas seule, elle a une famille... En fait, il a l'impression qu'elle a moins besoin de lui que lui d'elle.

Eh oui, Mars est tout aussi indispensable que Nana Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
deedo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 18 Avr 2004

Message Posté le : 18/04/04 15:36    Sujet du message: Répondre en citant

Salut à toutes et à tous, je suis une petite nouvelle dans ce forum!! J'espere qu'on pourra bien s'entendre!!

Contente de trouver des fans de Mars!!! Je ne vais donc pas passer à côté de ce topic sans en parler Clin d'oeil

Pour moi ce manga est le meilleur Shoujo contemporain avec Nana!!!
Fuyumi Soryo s'attaque a des sujets assez glauques et nous dépeind la tranche de vie d'un couple se battant afin de retrouver un équilibre passé.
Ce qui est bien avec Mars c'est que nous ne tombons jamais dans la mièvrerie la plus totale comme les shoujos classiques!! Nana aussi bénéficie de cette qualité qui est vraiment primordiale pour moi

ATTENTION il va y avoir des spoilers sur le tome 8 alors que ceux qui ne l'ont pas lu passent leur chemin^__^

Ce tome m'a totalement transporté, cette mangaka réussis à nous faire ressentir les joies, les peines et douleurs des persos c'est incroyable!!!

Ce tome 8 était vraiment tres poignant!!! Au fur et à mesure de l'histoire on s'aperçoit que finalement Kira n'est pas aussi faible que ça puisque pour sa mère elle accepte de vivre avec son violeur.....Rei de son côté en apprenant le viol de Kira est destabilisé et se sent completement impuissant!!! Je me demande ce qui pourrait se passer si Rei devait rencontrer de beau père de Kira ? Redeviendrait-il le mec violent d'avant sa rencontre avec Kira? Je me languis de lire la suite!!!
J'ai adoré le passage ou Rei déboule ds la classe pour emmener Kira et celui aussi au bord de la mère lors de la construction du chateau de sable!! On assiste a une scène hors du temps, j'ai ressentis une grande pleinitude lors de ce passage!!! Ces dessins sont si pures!!
La derniere scène ne présage rien de bon lorsque Rei décide de rompre car il ne peux plus rester avce elle. Il sait tres bien que Kira se jette ds la gueule du loup et que son beau père risque de recommencer!!
Rei dit à la fin:"les violeurs ne s'arrêtent jamais, ils recomencent encore, encore et encore....."


Dernière édition : deedo le 22/04/04 12:58; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yukari
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Avr 2004

Message Posté le : 21/04/04 21:43    Sujet du message: Répondre en citant

Moi aussi suis une nouvelle Très content

Bon pour parler de Mars, c'est, avec nana que j'ai découvert il y a peu, mon coup de coeur ! A la base c'est ma soeur qui l'a trouvé mais finalement c'est moi qui ai acheté la suite tellement je l'ai aimé ! L'hisyoire, même si elle commence sur un stéréotype (la fille timide qui tombe amoureuse du garçon populaire et "grande gueule" ...) elle est captivante ! Mais ça a été déjà dit et répété alors je vais spoiler , à propos du tome 8:

Bon que Kira avait été violée on pouvait le deviner depuis un petit moment, mais par son père j'avoue que la j'ai été très surprise. Mais ce qui m'a choqué, c'est que Kira decide de retourner vivre chez lui pour aider sa mère! Déjà qu'une mère fasse vivre ça à son enfant, même si elle est "à bout" je trouve ça pas normal, mais en plus que Kira l'accepte, j'ai du mal à digérer! mur du coup on comprend que Rei s'ennerve!! Mais bon je ne pensais pas qu'il romprait! Il venait de dire "qu'il se sentais assez fort pour continuer avec elle" (lorsqu'il parle avec tatsuya), "qu'il trouve incroyable que quelqu'un ai besoin de lui" alors j'ai vraiment été très surprise de le voir rompre !!

Fin du spoiler

Bref, vivement la suite !! Moqueur
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
deedo
Mangaversien·ne


Inscrit le : 18 Avr 2004

Message Posté le : 22/04/04 13:21    Sujet du message: Répondre en citant

yukari a écrit:
Moi aussi suis une nouvelle Très content

Décidemment les nouvelles arrivent en force sur ce topic!! Très content Bienvenue Yukari M. Green

yukari a écrit:

Mais ce qui m'a choqué, c'est que Kira decide de retourner vivre chez lui pour aider sa mère!

C'est par amour pour sa mère que Kira décide de rester. Makio lors de sa discussion avec Kira a dit que pour être heureux il fallait faire des sacrifices.... Kira décide donc que pour le bonheur de sa mère elle accepte de prendre des risques avec son beau père ou plutôt espère sincèrement que son beau père a changé... Pleure ou Très triste

yukari a écrit:

on comprend que Rei s'ennerve!! Mais bon je ne pensais pas qu'il romprait! Il venait de dire "qu'il se sentais assez fort pour continuer avec elle" (lorsqu'il parle avec tatsuya), "qu'il trouve incroyable que quelqu'un ai besoin de lui" alors j'ai vraiment été très surprise de le voir rompre !!

Depuis le début de l'histoire Rei a énormément changé, au départ on le prenait pour quelqu'un d'intouchable, de fort physiquement et mentalement or c'est tout autre. Rei est un garçon qui apres avoir rencontré Kira s'est apperçu qu'il avait beoin de quelqu'un pour vivre et s'empêcher de s'auto détruire.....Ici il a peur de la perdre et de se retrouver encore seul. Peut être pense t-il que Kira a moins besoin de lui que lui a besoin d'elle. Rei a dc paniqué
_________________
On dit que l'espoir fait vivre mais, paradoxalement, un peu d'espoir peut nous plonger dans le plus grand des désespoirs...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yukari
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Avr 2004

Message Posté le : 01/05/04 17:55    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup pour ton accueil !!
Merci aussi pour avoir " eclaire ma lanterne" sur les reactions des personnages.
Sinon j´ai lu la version allemande (je n'ai pas compris grand chose, juste l'essentiel) et je suis contente !!
Petit spoil:
Kira et Rei se reconcilie dans le volume suivant ! Enfin il me semble que c'est dans le 9 !!
fin du spoil.
Sinon je suis ravi parce que qu fil des tomes, l'histoire semble ne pas se degrader. C'est super !! Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
miyulacarotte
Mangaversien·ne


Inscrit le : 08 Août 2003
Localisation : Delle

Message Posté le : 07/05/04 10:36    Sujet du message: Répondre en citant

ça y est je viens de me procurer le tome 1 et 2 de Mars, j'ai bcp apprécié, le dessin est sympa sauf peut-être parfois, je trouve que les expressions de l'héroine "Kira Asou" sont maladroits (mais ça, ça n'engage que moi), quant à l'histoire, c'est très prometteur, j'ai juste une petite appréhension par rapport à Kira, j'ai peur qu'elle n'évolue pas bcp au fils des volumes, je veux dire par là, qu'elle reste la jeune fille naive et innocente du début qui se laisse taper dessus sans broncher, qui n'ose pas clarifier , voir développer ses sentiments par rapport à "Rei Kashino" ...

C'est vrai que j'ai du mal avec ce genre de personnage, j'ai du mal à concevoir qu'on se laisse brutaliser sans se défendre (mais ça c'est propre à mon caractère Clin d'oeil ), je lui donnerai bien quelques cours de karaté Mort de rire ...

Donc conclusion, je me joins à vous tous et j'attends avec impatience mon prochain achat du vol 3, par contre, je n'ai pas lu vos messages étant donné que je ne suis pas arrivé au dernier volume, d'ou mes interrogations qui vs paraitrons surement plus d'actualité Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yukari
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Avr 2004

Message Posté le : 08/05/04 15:50    Sujet du message: Répondre en citant

miyulacarotte a écrit:
j'ai juste une petite appréhension par rapport à Kira, j'ai peur qu'elle n'évolue pas bcp au fils des volumes, je veux dire par là, qu'elle reste la jeune fille naive et innocente du début qui se laisse taper dessus sans broncher, qui n'ose pas clarifier , voir développer ses sentiments par rapport à "Rei Kashino" .


Ne t'inquiète pas, sur ce plan là elle change, mais ce que j'aime bien, c'est que ça se fait tout en douceur. Enfait je ne m'en suis pas aperçue tout de suite mais c'est en relisant l'histoire ou en y repensant...

Je te souhaite une très bonne lecture pour la suite de la série ! Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nikiforenko
Mangaversien·ne


Inscrit le : 28 Jan 2003

Message Posté le : 11/07/04 22:07    Sujet du message: Répondre en citant

Choqué aucun avis sur le tome 9???? Confus j'avoue par manque de temps et surtout par peur de pas pouvoir développer aussi bien que certaines personnes de ce topic, je vais pas pouvoir vous pondre une tartine sur ce volume 9, mais franchement, je trouve que plus on avance, plus l'auteur appuie un peu plus là où ça fait mal, et le fait très bien , même si c'est assez prévisible, je trouve que c'est quand même rondement mené.....

BRef, pour moi Mars, est un Monument au même titre que Nana, ça serait tellement bête de faire une comparaison entre les 2 titres, mais pour moi ils sont parfaitement complémentaires, et chaque nouveaux volumes me touchent énormément, bref ne passer pas votre chemin, entre une bonne rigolade avec One piece et ou une bonne poussée d'adrénaline bien jouissive d'un Beck, un petit Mars ou un petit Nana vous offrira une sentiment aussi bien amer que mélancolique, mais où l'espoir et l'amour ne peuvent s'éteindre quelquesoit les obstacles, waouhhhhhhhhh c'est beau d'écrire n'importe quoi hahahahhahaaa Cool
_________________
INITIAL D, Hajime No Ippo, Beck, Parasite, Nana, I'll, 20th Centory Boys, Berserk et Kimi Wa pet en force!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
yukari
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Avr 2004

Message Posté le : 28/07/04 10:33    Sujet du message: Répondre en citant

Nikiforenko a écrit:
Choqué aucun avis sur le tome 9???? Confus


c'est vrai que c'est étonnant car ce tome est très bon (je trouve !) Personnellement je suis incapable d'écrire quelque chose de réfléchi dessus mais je m'attendais à ce que beaucoup le fasse !

Alors je vais simplement dire mon avis: ATTENTION SPOIL


Bien sûr ce tome est marqué surtout par deux choses: la réconciliation de Rei et Kira (même si elle était inévitable) et l'instalation de Kira chez Rei. Mais le moment qui m'a le plus touché, c'est quand Rei parle avec Tatsuya et qu'il dit :
"Ils ont de la chance tous ces gens... Ils se touchent sans peur. Ils ont l'air de nager dans le bonheur parce qu'ilq s'aiment ... mais pour Kira,tout ça, c'est de la violence"
Je pense qu'il y aurait beaucoup à dire sur cette phrase et sur le reste du tome (notament lorsque le beau-père intervient alors que Kira est au téléphone avec Harumi)
Mon avis n'est pas du tout dévelopé mais peut-être que quelqu'un développera davantage le sien.


En tout cas, un excelent tome selon moi ! Vivement la suite !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
omikun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 12 Juil 2004

Message Posté le : 09/08/04 09:34    Sujet du message: Répondre en citant

Il paraitrait que Mars aurait été adapté en animée
Est-ce que quelqu'un en sait davantage ?

Par exemple:
Combien d'episodes?
Est-ce que ça reprend la serie integralement?
Est-ce fidel au manga ?
etc, etc....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Heiji
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 09/08/04 09:52    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a bien une série nommé mars qui existe en anime mais ça à aucun rapport avec le manga licencié en France.
Il existe aucun anime de Mars.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
omikun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 12 Juil 2004

Message Posté le : 09/08/04 10:36    Sujet du message: Répondre en citant

Ah bon ?!!!

Ah ben mince !
En voyant la jaquette j'etais persuadée que c'était la meme chose ! Roulement des yeux
Je voulais la rechercher mais ... je ne sais plus sur quel site j'étais tombée dessus Embarassé
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 6 sur 8

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation