Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Kuragehime (Princess Jellyfish) - Akiko Higashimura

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 18/07/13 19:41    Sujet du message: Kuragehime (Princess Jellyfish) - Akiko Higashimura Répondre en citant

Cela manquait, donc j'ouvre ce sujet.



Tsukimi, illustratrice en devenir et experte en méduses, partage une résidence à Tokyo avec plusieurs membres de sa communauté internet, ainsi qu’une mangaka de BL renommée. Lors d’une tentative de sauvetage de méduse, elle rencontre une fille branchée, le parfait opposé de ses amies et elle ; par un concours de circonstances, celle-ci passe la nuit à la résidence. Le lendemain matin, Tsukimi apprend qu’il s’agissait d’un homme.

Bon, je vais donner directement mon avis sur le tome 9, que j'ai vraiment trouvé en dents de scie : j'ai alterné les passages où je me disais "pfff... c'est lourd, cette fois-ci j'arrête la série" et d'autres plus enthousiasmants. Le gros soucis général, c'est que la série a atteint une longueur déjà conséquente pour une comédie de ce type, et que nombre d'éléments n'avancent plus, obligeant un des protagonistes à faire des allers-retours avec la Corée pour essayer de faire bouger les choses, sans succès. La mangaka justifie par la personnalité de l'héroïne son incapacité à développer la relation amoureuse, mais si j'étais mauvaise langue, je dirais surtout que cela lui permet de maintenir le statu quo tant que son éditeur ne lui aura pas dit d'arrêter la série. C'est dommage, car il y a de nombreux moments vraiment drôles, mais ils sont dilués dans une intrigue qui bouge de moins en moins.

Du côté de l'adaptation, cela ne s'arrange pas. Cette fois, ils ont été obligés de laisser un mot en Japonais faute d'avoir pu trouver comment adapter la blague en Français ; d'habitude, cela ne leur pose pourtant pas trop de problème, pour un résultat trop souvent consternant et dénué de sens. Nous avons aussi le cas étrange d'un gag adapté pour le public français, mais qui renvoie à une note de fin nous expliquant sa signification en Japonais ; ça, c'est une première.

Heureusement qu'il reste encore quelques séquences amusantes pour me rappeler pourquoi j'ai accroché à ce manga à ses débuts, mais j'espère que la mangaka arrêtera de tourner autour du pot et apportera rapidement une conclusion à sa série.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
inico
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 26 Mars 2013
Localisation : Ici

Message Posté le : 18/07/13 23:03    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis presque "content" de lire ton commentaire (tristement content, dirais-je). Je me demandais si c'était moi...
J'avais été tellement déçu par le volume 7 que je ne me suis même pas jeté sur les tomes suivants, alors même qu'au début de sa parution je trépignais entre chaque tome.
J'y trouvais alors un humour chaleureux, des personnages attachants et une histoire d'amour qui me donnaient envie. Un mélange entre une comédie enfantine et un conte moderne.
Mais depuis le 5 ou 6, je ne sais plus, l'histoire commençait à faire du surplace, ou plutôt à tourner en rond.
Le ponpon, avec le 7, ou du moins c'est la première fois que je le ressentais à ce point, c'est la part grandissante faites aux incartades humoristiques avec les mascottes (désolé, je ne me souviens plus du noms attribué à ces petits personnages caricaturaux qui font une blague en aparté). J'ai eu l'impression qu'ils étaient sans arrêt présents.
Entre temps, la bibli a commencé à approvisionner le titre. Je re-jetterai un oeil aux tomes suivants pour voir si ça s'est amélioré entre temps.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 13/04/18 14:02    Sujet du message: Volume 1 et 2 Répondre en citant



Je découvre enfin Princess Jellyfish!!! à la base, j'adorais le dessin. Puis j'ai regardé le premier épisode de l'adaptation animée. Et là, catastrophe: il y a Tsukimi qui est super mignonne (quand elle s'habille bien...) et le frère de Kuranosuke, futur politicien, qui tombe amoureux d'elle au premier regard... voilà, ça a suffit pour que je me tienne à jamais éloignée de ce manga. Pourtant, le dessin de Higashimura, les couvertures, l'idée des otaku femmes vivant ensemble, tout ça me faisait vraiment de l'oeil! Mais trop tard, le délire de l'amour dés le premier regard, du déguisement féminin, tout ça m'a juste coupé l'envie.

Puis le dessin de Akiko Higashimura m'est revenu en pleine face avec le prix Taishô reçu pour Kakukaku Shikajika (il sort quand celui-là???) mais aussi et surtout avec Yukibana no Tora, titre historique avec une femme samourai prépublié dans feu Hibana (avec tout la mode du Harta, toujours personne pour sortir ce manga?). Le seul moyen de lire Akiko Higashimura en VF reste encore Princess Jellyfish donc.

Après 2 volumes, je ne suis pas en mode coup de cœur, mais je trouve le tout vraiment sympa. Le dessin de Higashimura est clairement le point fort du titre, à la fois très "stylé" et épuré d'une certaine manière. Je trouve qu'il manque un petit truc à la narration. Quant à l'histoire d'amour, elle existe bel et bien, et c'est réciproque en plus, sauf que lui ne la reconnaît pas quand elle est en mode otaku... c'est clairement le point qui me gonfle le plus. Tout comme le côté "il suffit de s'habiller bien pour être belle", bref, il y a un peu de "celles qui prennent soi d'elles et celles qui ne prennent pas soin d'elles". J'aime beaucoup les colloc, surtout Mayaya qui est super mega fan des Trois Royaumes et qui sort toujours une tirade qui vient de ce roman Mort de rire .

Mais l'histoire d'amour ne fait pas tout et j'aime surtout cette idée que les Amars vont devoir défendre leur antre, leur espace "safe" comme on dit, là où elles se sentent bien et comme tout le monde. Le scénario évite donc de se plonger uniquement dans la romance. Mais j'espère que le gag du mec qui ne reconnaît pas la fille qu'il aime ne va pas trop durer ^^; .
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation