Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 84, 85, 86 ... 108, 109, 110  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Youry
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 13 Fév 2015
Localisation : Lot

Message Posté le : 03/07/15 22:40    Sujet du message: Répondre en citant

Lu l'intégrale de Beck
C'était vraiment plaisant

Pour ajin le tome 2 c'est à peu près la même chose de l'action
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kent
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 24 Jan 2003
Localisation : in ze kenthouse

Message Posté le : 04/07/15 10:22    Sujet du message: Répondre en citant

Aaaah Beck, c'est dommage que la collec soit moche car à part ça, c'est bien le seul défaut que je peux faire à cette série ^^ J'ai tjs envie de la relire.

Pour Ajin, je les lisais en scan (oui je sais c'est pas bien...), et j'ai adoré la série personnellement. ça part vite, ça part bien, c'est prenant et à part le côté bizarre des protagonistes je trouve cela assez agréable d'avoir un héros loin d'être "con" et gentil - nian nian. Un très bon seinen jusque là en tt cas !
_________________
Si je meurs, embrasses moi!
Si tu meurs je te rejoindrai
Ma collection :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Youry
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 13 Fév 2015
Localisation : Lot

Message Posté le : 05/07/15 11:04    Sujet du message: Répondre en citant

Oue le pb quand on finit une si grosse série c'est qu'on sait pu quoi lire après je suis un peu perdu avec tout ce que j'ai a lire.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 06/07/15 06:42    Sujet du message: Répondre en citant



Un tome réalisé en collaboration par Masakazu Katsura (pour les dessins) et Akira Toriyama (pour le scénario). Et c'était très bon. Le volume comporte 2 histoires indépendantes, mais reliées entre elles par la présence de la patrouille galactique (thème que l'on retrouvera dans Jaco, que je n'ai pas encore lu). Dans la première, on suit Sachié, une jeune fille emmenée par des extraterrestres pour combattre des envahisseurs. Dans la seconde, la Terre est dominée par un vampire aidé de puces géantes et un membre de la patrouille galactique arrive pour régler la situation. Il sera aidé de 2 Terriens, Jiya, une riche héritière et Kyumonji, son serviteur. Les deux histoires sont très drôles, avec souvent un humour au dessous de la ceinture (mais pas vulgaire pour autant) et des personnages, notamment féminins, à la personnalité bien trempée. Le dessin de Katsura est original, très différent de celui de ses comédies romantiques (et c'est tant mieux) et convient parfaitement au scénario et aux personnages imaginés par Toriyama.

L'édition est de très bonne qualité, avec notamment à la fin une interview très intéressante des deux mangakas.qui décrivent leur amitié (qui date d'une trentaine d'années) et les conditions de leur collaboration sur ce manga.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 12/07/15 21:16    Sujet du message: Rakuen Made Ato Mou Chotto (Ichiko Ima) Répondre en citant

J'aurais sûrement été complètement excitée il y a 15-20 ans devant les sorties Toriyama et aujourd'hui, plus rien... Bref Sourire

J'ai lu pas mal de choses ces derniers temps, mais le temps (devant un ordinateur, hors travail) m'a manqué pour poster. Et donc, des avis sans queue ni tête encore une fois...

Rakuen Made Ato Mou Chotto (楽園まであともうちょっと) (en chinois, le titre donnait quelque chose du style "le paradis est juste à côté") de Ichiko Ima, BL terminé en 3 volumes

Le pitch (attention il y a beaucoup de personnages Mort de rire ): Le héros est un grand brun de 28 ans (on l'appellera B par la suite), passionné d'alpinisme et travaillant dans une boutique d'articles de sport. Il se fait embarquer par son ex-femme dans l'entreprise de son père hospitalisé afin de se faire passer pour le patron de la boîte. L'entreprise en question est une agence de voyage dont le nom se traduit grosso modo par "Projet Paradis" (oui ça le fait pas en français Mort de rire ), et ce que l'ex-femme de B lui a caché, c'est que l'entreprise est juste criblée de dettes!
Débarquent deux types de la société de crédit, alors que B et son ex sont en pleine dispute: le patron et son employé, un beau blondinet à lunettes (on l'appellera T). Si le patron est marié, cela n'est pas le cas de T qui est en fait la "maîtresse" de celui-ci. Il faut dire que la situation est déjà bien cocasse, la femme du patron étant constamment au bureau et aux petits soins avec T... Bref, l'entreprise "Projet paradis" a besoin de fric et on voit donc notre héros B proposer une solution crédible pour continuer à faire fonctionner la société tout en remboursant les dettes: organiser des voyages en montagne... chose acceptée par le patron de la société de crédit à condition d'essayer un voyage dans le but de voir si le projet peut rapporter! Et c'est T qu'il envoie de force dans cette petite expérience... Alors que T emménage dans son nouvel appartement, il s'avère que son voisin le plus direct n'est autre que B, notre passionné d'alpinisme Mort de rire Mort de rire . Et surtout, l'immeuble de standing a un loyer fort intéressant parce qu'il est juste infecté de... yakuza!!
Voici donc notre cher B et son ex-femme travaillant d'arrache-pieds pour rembourser les dettes, T chargé de relation client, B et T voisin, T couchant avec son patron marié, B protégeant, en bon voisin, cette relation extra-conjugale tout en voulant quand même le petit corps bien craquant et bien gracile de ce cher T, et au milieu de tout ça, une clientèle de l'agence de voyage composée de yakuza...

On retrouve encore une fois tout l'humour léger et un brin "c'est pas grave on est toujours positif" de Ichiko Ima (lire Otona no mondai), ainsi qu'un tissus de relation en forme de spaghetti tant il y a de personnages, des ex, des gens qui divorcent, etc... et des situations à la limite du vaudeville Mort de rire . 3 volumes où on a un peu du n'importe quoi, surtout que je ne cesse de me demander si la situation financière du "Projet paradis" arrivera ou non à se redresser un jour... Le ton est évidemment positif avec les personnages qui prennent la vie comme elle vient. Le personnage de l'ex-femme est super drôle et un peu sans gêne, n'hésitant pas, pour compliquer la situation, à s'installer chez son ex-mari. Le divorce, chez Ima, est rarement vu comme un drame, les personnes divorcées continuant à se fréquenter en toute joie, donnant lieu à des répliques du genre "comment? tu ne m'as jamais dit que t'avais déjà couché avec des hommes quand nous étions mariés", tout cela dans un lieu aussi public qu'un ascenseur rempli de yakuza...

C'est drôle, on ne s'ennuie pas, mais il y a ce passage hyper douteux du mentor de B dans l'alpinisme, un vieux loup des montagnes de 15 ans son aîné. En effet, le fameux vieux loup garde sans cesse sur lui une photo de B du temps de ses 14 ans, et continue à l'aimer ainsi Choqué Choqué (on apprend ainsi que ce fameux été des 14 ans fut la première fois de B...). Il essaie même de se faire le blondinet T, gracile et fin comme il aime malgré son âge, un peu "au-dessus" de sa cible habituelle (T a 25 ans je précise, donc bien plus que les 14 ans requis...). L'ex-femme ainsi que T s'étonnent que B continue à le fréquenter et pensent un truc du genre "Mais que fait la police?".

Côté BL, on a un titre plus "traditionnel" chez Ima, du moins, dans ce que j'ai lu jusqu'à aujourd'hui. Là, on a le schéma du mec qui veut (B) et du mec qui a du mal à se décider (T). Après, personne ne dit de phrase du genre "je ne suis pas gay", les personnages sont homosexuels. Il y a aussi quelques rapports forcés (la montagne, ça vous gagne!!! hu hu hu bien fait pour le vieux loup... Flèche Flèche ). Par contre, on est bien dans du Ima: l'humour et les situations abracadabrantes, la présence d'un personnage féminin constant (l'ex-femme) et développé, du méli-mélo sentimental. On ne voit quasiment pas de sexe, comme d'habitude, mais j'ai été surprise lors d'une scène où on voit une fellation!!!!! Oui, chez Ima!!! C'est SUPER RARE!!!!

Enfin, si vous avez l'impression d'avoir déjà vu ces personnages (en même temps, avec le dessin de Ima...), c'est parce qu'ils apparaissaient déjà dans le recueil Warawanai Ningyo Sourire . On les voyait, dans ce chapitre, 5 ans après cette série. Le chapitre en question n'était pas comique. Car Ima a en quelque sorte deux faces dans le BL: ceux avec un humour bien léger, et d'autres sans humour avec pas mal de pensées intimistes. A noter que la narration de Ima est dense, j'ai eu l'impression de lire 10 volumes tant il se passe plein de trucs, c'est un peu le cas chez Moto Hagio d'ailleurs.


Sinon j'ai relu 12 mois de Mari Okazaki dernièrement et je dois dire que j'ai eu du mal à entrer dedans alors que j'avais adoré à sa sortie. Je n'avais pas remarqué une phrase qui m'a titillée et un peu agacée je dois dire, un truc sur Dorimi qui dit "seul l'amour peut changer une fille" (comprendre l'amour d'une fille pour un garçon, pas amour dans son sens plus universel, évidemment) >_< . Argl.
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!


Dernière édition : Taliesin le 30/07/15 11:59; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 13/07/15 11:41    Sujet du message: Répondre en citant


Le trou bleu, volume 1 (série terminée en 2 volumes) de Yukinobu Hoshino, sorti chez Casterman en 1996.

Le trou bleu est un manga de SF prenant pour départ deux phénomènes: le triangle des Bermudes et ses disparition d'avion, et la découverte au XXème siècle de cœlacanthes vivants, poissons dits fossiles existant depuis le Crétacé. On suit au départ une femme du nom de Gaïa qui habite un village de pêcheurs des cœlacanthes dans les Comores. Son père a jadis disparu dans ce qu'on appelle un "trou bleu" lors d'une pêche. A son tour, elle est victime d'un "trou bleu" et fait la rencontre d'un scientifique et d'un capitaine de bateau. Par la suite, une expédition se monte avec à sa tête le professeur Charles Hawk, homme ambitieux qui voit là une chance pour l'humanité, sa théorie étant que les trous bleus constituent un tunnel entre la Terre du Crétacé et celle du XXème siècle, les cœlacanthes constituant des voyageurs entre les deux mondes. A bord se trouvent également un doctorant barbu, Gaïa, notre capitaine de bateau, un équipage et une journaliste. Ils se font évidemment aspirer par un trou bleu et rencontrent des dinosaures.

J'ai lu 2001 Nights Stories de Yukinobu Hoshino ainsi que The Two Faces of Tomorrow dans une édition américaine (Dark Horse), adaptation d'une nouvelle de SF de James P. Hogan sur l'intelligence artificielle. Je n'avais pas aimé la seconde histoire du tout: répétitif au possible, beaucoup trop longs et personnages hyper stéréotypés, récit peu passionnant (j'ai eu du bol: l'ayant reçu complètement abîmé, j'ai pu le lire et le renvoyer en me faisant totalement rembourser, sans le remplacer...). Finalement, à côté de ce récit, 2001 Nights Stories constitue en effet un chef-d'oeuvre de l'auteur. Je dois dire que Le trou bleu penche plus du côté de The Two Faces of Tomorrow.

Je dois dire que je n'ai pas vraiment aimé ce manga. J'ai encore une fois trouvé le déroulement de l'histoire peu intéressant, les rebondissements cliché, les personnages hyper stéréotypés. J'ai eu l'impression de voir un film de série B des années 70... les personnages masculins sont virils, en premier lieu le professeur (enfoiré) Charles Hawks, mâle alpha au possible. Jugez: il a toujours une tête de beau gosse, il est ambitieux, il couche avec de belles femmes. En parlant de femmes, on ne peut passer à côté de la journaliste qui cumule tellement de défauts qu'il est difficile de ne pas devenir misogyne à son contact. En effet, celle-ci n'est là que par opportunité pour écrire son article, elle a de surcroît un joli piston puisqu'elle couche avec le chef des opérations (le professeur connard), elle a un brushing parfait, s'habille à la mode, est superficielle au possible, ne pense qu'à elle et à son confort et trouve même le moyen d'aguicher un membre de l'équipage (et plus si affinité) dans le but d'être protégée par un homme fort. Chacune de ses répliques donne juste envie de lui en coller une... Sa seule conversation avec Gaïa, l'autre personnage féminin de l'expédition, se résume à ceci: lorsqu'elle la voit fabriquer un arc et s'en servir, elle lui demandera "C'est ton copain qui t'a appris à faire ça?" Choqué Choqué Choqué Choqué . Au secours... Je pense prendre des photos de tous les moments cultes entourant ce personnage, vraiment (aaah, cette scène de sexe suggérée avec le mot "ENTREE" en gras Mort de rire )

Les autres personnages ne sont pas mal. Le poncif du geek passionné par son domaine est un geek barbu à lunettes. Il est évidemment sympa et discute de manière désintéressée avec l'héroïne. C'est un gentil, contrairement au mâle alpha connard Hawks. Ah oui parce que la grande révélation, en dehors du fait que le connard veut s'attribuer la découverte scientifique historique (pas de son fait, mais de son "ami", le scientifique ayant rencontré Gaïa au début de l'histoire), c'est qu'il voudrait se servir du trou bleu afin de se débarrasser de toute la pollution de la Terre au XXème siècle vers celle du Crétacé. On peine donc à s'intéresser aux personnages, et l'histoire n'est pas super passionnante. Le tout se déroule comme un film d'aventures et de survie, avec des personnages acculés, et même une super trahison sur la fin du volume 1. En fait, cette histoire aurait pu être largement écourtée et aurait pu devenir plus dynamique. Restent les dessins vraiment pas dégueulasses, surtout les dinosaures. J'oubliais aussi ce fabuleux personnage, appelé tout le long de l'histoire par les autres personnages comme "L'enseigne du bateau" Mort de rire non mais sérieux vous imaginez le tableau? On est en situation de survie, on forme un petit groupe, on peut quand même appeler les gens par leur nom non? Vu le destin commun partagé ^^;

A part ça, j'ai trouvé l'édition assez laide: la couverture (avec la bouche entrouverte de l'héroïne Mort de rire ) déjà très moyenne et le choix de couleurs assez mal choisi, mais aussi le lettrage... J'ai eu un peu mal aux yeux en lisant chaque phylactères je dois dire. En tout cas, on sentait cette collection effectivement différente des autres manga sortant sur le marché à l'époque, de par son format mais aussi par le choix des titres: tous bénéficient d'un dessin "pas manga", plus accessibles à un public franco-belge.
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 13/07/15 12:06    Sujet du message: Répondre en citant

Je rejoins globalement ta conclusion, même si pas forcément ton raisonnement. Ce que je reproche à ce manga, c'est avant tout de mettre en scène des dinosaures au détriment du reste, comme si cela ne servait que de prétexte. C'est très joli, très bien dessiné, mais profondément impersonnel, nous nous foutons royalement de ce qui peut arriver aux protagonistes, et l'histoire peine à captiver. Sans compter un "Plan Trou Bleu" d'un ridicule achevé.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 13/07/15 12:10    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui le "plan trou bleu" j'en ai ri en lisant ça Mort de rire Mort de rire Mort de rire

Tu as sans doute raison pour le côté dinosaures à tout prix même si je suis bonne cliente de ce genre de choses. Mais les personnages quoi... En tout cas, grâce aux dino et le "plan trou bleu", c'était plus drôle que The Two Faces of Tomorrow à lire, et surtout BEAUCOUP moins laborieux... car dans le genre répétitif à souhait hein ^^; ... j'ai été traumatisée par The Two Faces of Tomorrow honnêtement, et je n'ai pu m'empêcher de repenser à ce titre en voyant les personnages de Trou Bleu. Ainsi, je comprends vraiment que 2001 Nights Stories est carrément au-dessus de ses autres manga...
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 13/07/15 12:22    Sujet du message: Répondre en citant

Si The Two Faces of Tomorrow est encore plus laborieux, je n'ose même pas imaginer le résultat...
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 13/07/15 12:49    Sujet du message: Répondre en citant


Après je n'ai lu que le volume 1 du Trou Bleu. The Two Faces of Tomorrow est sorti en un gros volume chez Dark Horse, et le volume est assez immense car au format comics. Il y a 24 chapitres et en gros, c'est l'expérience de cohabitation dans un vaisseau dirigé par une intelligence artificielle très proche des humains, dans son apprentissage et peut-être dans ses sentiments! Ce qui donne inévitablement des ennuis. Pendant les 2/3 de l'histoire, c'est la guerre avec des humains qui essaient de reprendre le contrôle. Les "combats" sont donc hyper répétitifs car à chaque fois il y a surenchère et notre "mâle alpha" qui trouve toujours une solution ingénieuse pour combattre l'IA. Après, le "mâle alpha" est moins un gros connard que celui du Trou Bleu. Evidemment, il est beau et intelligent, donc tu as une brune et une blonde (l'une étant hyper superficielle aussi Mort de rire Mort de rire l'autre plus "sympa" voire "cruche compatissante" mais avec un beau cul quand même), la brune étant jalouse de la blonde...

Sinon j'ai aussi lu Don Giovanni et Le robot de l'espace dans la collection Casterman et de la même époque.


Le robot de l'espace, one-shot de Takayama KAZUMASA, sorti chez Casterman en 1996

Synopsis de manga-news a écrit:
Un "robot-insecte" detenant la memoire d'une civilisation disparue essaye de communiquer avec les humains, pour cela il provoque le crash d'unb satellite. Trois personnes (deux hommes et une femme) deviennent alors accidentellement ses sujets d'etude. L'histoire raconte les reactions de ces trois êtres trés differents...


Il s'agit d'un manga que j'ai acheté en même temps que Le Trou Bleu car les prix étaient assez bas. Et puis ces manga ne se trouvent plus en bibliothèque (j'aurais dû m'y prendre plus tôt). J'aimais bien les dessins à vrai dire, un style graphique qu'on ne retrouve plus aujourd'hui. Alors verdict? Un manga... EXTREMEMENT laborieux à lire O_O! Au début, ça a l'air bien. Le dessin fait penser de loin à Otomo, avec le côté statique de Taniguchi. Puis il y a ce satellite qui explose en pleine ville, et l'apparition du fameux robot communiquant avec notre trio de personnages. Après l'explosion, on se retrouve dans un commissariat où un homme raconte ce qui s'est passé, 3 mois auparavant, pendant l'explosion, dont le robot. Et là, au secours. Parce qu'on se retrouve avec des pages de répliques indigestes de la part du robot extra-terrestre (en exosquelette) qui communique directement dans la tête des personnages, et qui a un rythme 100 000 fois plus rapide que le nôtre, synchronisant donc notre organisme à son rythme. Donc le temps s'arrête pendant l'explosion, et les personnages s'affrontent. Les deux hommes en l’occurrence, dont un vieux flic ayant perdu la boule et cédant à la mégalomanie après possession du robot (pouvoirs tout ça). C'est long, inintéressant au possible, tout le manga constitue donc ce combat à temps arrêté. Et c'est tout. Oui, c'est tout. Je me suis ennuyée comme pas possible à vrai dire Surpris .



Don Giovani, one-shot de Yoji Fukuyama, sorti chez Casterman en 1996

Ce manga reprend Don Juan (je l'ai su grâce à Wikipédia j'avoue) transposé dans un univers de samouraïs. Don Giovanni est un samouraï accompagné de son valet, un robot (oui c'est assez étrange Sourire ). Il s’introduit dans la couche de Donna Anna pour la violer (disons les choses clairement...) et tue son père en duel. Celle-ci voudra se venger et cherchera l'assassin de son père. Don Giovanni a un admirateur (efféminé) du nom de Donna Elivra, mais il s'intéresse à la jeune Zerline lorsqu'il la rencontre le jour de son mariage.

Je dois dire que c'est le manga que j'ai préféré malgré son thème du Don Juan que je déteste. Un mec qui s'introduit chez une femme, qui s'introduit tout court en elle, qui batifole, qui s'en sort tout le temps, ça a le don de m'énerver. Quand en plus les victimes sont malgré tout sous le charme, ça me gonfle encore plus, comme si le viol c'est cool. En revanche, le talent de mangaka de Fukuyama est bel et bien présent. J'ai adoré son style graphique, typique des seinen des années 90 (influence Otomo, mais ça m'a aussi fait penser au dessin de Ikkyû), tout en ayant un petit quelque chose en plus, une certaine légèreté du trait. La narration est très bien exécutée, on suit le manga sans mal (alors que c'était mal parti de mon côté), l'humour est très présent, le mélange japon-Occident et puis robot original. En tout cas, ça me donne envie de découvrir d'autres manga de Fukuyama, Le jour du loup en premier, paru au début de la collection Sakka. Plus une découverte de mangaka qu'autre chose pour moi donc Sourire . La couverture ne donne par contre pas envie du tout Surpris !!!!
_________________
Merci pour tous tes liens Natth ^^ !!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 20/07/15 12:45    Sujet du message: Répondre en citant

Ajin tome 1 :

l'histoire démarre au quart de tour, le récit garde son rythme tout du long.
pour l'instant on sais peu de chose que ce soit les ajin eux même ou les organisations, le mystère est distillé a compte goutte pour l’entretenir.
très bon premier tome, j'ai juste un peu de mal avec la réaction de la famille, pas très crédible, la moindre des choses c'est de "douté"...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Baboo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Avr 2003
Localisation : Devant mon écran

Message Posté le : 21/07/15 14:56    Sujet du message: Répondre en citant



Je suis en train de lire les premiers volumes de G.E. - good ending, et si le titre reste une bonne comédie romantique, je voudrais savoir (pour ceux qui en ont lu plus) en quoi le titre est destiné à un public averti ?

Pour le moment, je vois surtout des filles qui tombent par terre, montrant leurs culottes, ou des poses suggestives, mais franchement, on ne peut pas dire que ce soit érotique. C'est à la manière d'un Love hina, de manière moins prononcée. Il y a quelque chose d'autre ou de plus "violent" qui va se passer à la suite ?
_________________
Mon blog

Bp aimera un jour les mangas !! [MAJ faite le 15/03/06]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 22/07/15 15:01    Sujet du message: Répondre en citant

heartbroken chocolatier 8-9 :

cette série aura eu des hauts et des bas, les qualités de l'auteur sont là mais le choix d'avoir un héro "lâche" fait bondir par moment !
la fin du récit est très bonne car elle donne tout son sens a l'histoire, l'évolution et donne un côté réaliste au récit, c'est bien d'avoir une "vrai" fin comme c'est rarement le cas dans les manga.
vivement le prochain titre de l'auteur.

billy bat 15 :

j'aime bien le faites que le récit prenne des moments clef de l'histoire, ça renforce le côté réaliste de cette fiction.

- dorohedoro 17 :

il est temps que ça se finissent, long, lent, et l'humour presque absent.

- ultra heaven 1-3

j'avais adoré le premier tome a l'époque, mais je n'avais jamais continué pour je ne sais quel raison, chose rectifiée maintenant! mais je crois que j'aurais du resté sur le 1, la suite n'est pas mauvaise mais part dans un trip qui me plait moins, sans compter qu'on a pas de fin ...

- claymore 26 :

chose incroyable, l'auteur arrive pour l'instant a donner la fin de la série qu'on pouvait attendre en seulement 2 tomes ( on se demandait comment ça serait possible ), la dernière pages est wouah !

- l'attaque des titans 14 :

j'aime pas trop cette partie, cette révolution n'a aucun rythme, on est loin des qualités du début de l'histoire, mais bon il faut bien amorcer la fin.

- magical girl site 1 :

j'avais déjà peur, les images qu'akata montraient de la série me faisait plus peur qu'autre chose, ça faisait très " urotsukidoji ". au final ça n'a rien avoir, c'est plus de l'ijime qu'autre chose, faudra voir la suite mais c'est sympa pour l’instant.
par contre ce titre en "milady" euh, j'ai vraiment du mal avec les catégories akata.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 29/07/15 05:36    Sujet du message: Répondre en citant

Daytime shooting stars 1 et 2 : encore un shojo sur une histoire d'amour lycéenne avec triangle (ou quatuor) amoureux. Le titre n'est pas vraiment original mais ça reste efficace avec des personnages plutôt sympathiques et amusants (Yuyuka m'a bien fait rire quand sa vraie personnalité se dévoile). Comme il ne fait que 12 tomes, je pense que je vais continuer à le suivre.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Saishû Heiki Kareshi
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2002

Message Posté le : 29/07/15 11:44    Sujet du message: Répondre en citant

shun a écrit:
par contre ce titre en "milady"


Gna ?? o_O?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 84, 85, 86 ... 108, 109, 110  Suivante
Page 85 sur 110

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation