Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Le retour de Jpop trash!
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Minh
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Jan 2005

Message Posté le : 30/08/05 12:54    Sujet du message: Répondre en citant

jolan sans quartier, qui a vu clair dans mon jeu diaphane a écrit:
Il y a peut etre anguille sous roche

J'ai pourtant si agréablement demandé aux modérateurs de supprimer ce message mais rien à faire : je dois donc répondre à la trahison de jolan (je suis présentement en train de préparer une assiette de semoule/croustillants de légumes cuits et de l'assaisonner à un coulis framboise [la couleur du sang de l'éponychium [[je viens de me couper avec ma lime à ongles]] mélangé au liquide du vernis buddleia] en ruminant vengeance entre deux quintes de toux [l'inconvénient des mini-shorts]).

Même si être comparée à de la roche est très blessant pour une faible créature sensible (subtile coulée de larmes), je vais donc me montrer aux Mangaversiens (puisque jolan, ce brigand m'a transpercée dans la nuit blanche et ensoleillée) dans toute mon authenticité (les meilleurs d’entre vous pourront m’accepter telle que je suis, j’en fait le souhait pieux (et pur (et dévot (et frais (et vrai (et chaste)))))). Donc rapidement, faisons l’inventaire :
Citation:
ses fringues choisies dans le noir

Comment ont-ils su ?
Citation:
Qu'elle soit belle ou moche, l'ego est monstrueusement développé chez elle et elle fait tout pour le mettre en avant

Que de terreur... Ayez pitié de nous, devins, mages, visionnaires : les temps sont durs.
Citation:
Devoir se montrer telle qu'elle est, sans artifice, sans masque pour se cacher, est son angoisse la plus profonde!

C'est vrai, je me sens vulnérable.
Citation:
elle a un Skyblog

...

Il n'y a qu'un hic qui pourrait remettre ma nature dévoilée de Pauvre fille (en détresse) en questionnement. Ceci même :
Citation:
Grâce à son numérique, elle pond galerie sur galerie: elle avec ses "koupiiiiiineuh", elle avec ses parents, elle avec son chien, elle avec elle...

Outre que je suis allergique aux poils canins, j'ai un but dans la vie (autre que de faire des envieux, cf ci-dessus) : mort au synthétique Maléfique !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cammyn
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Sept 2002
Localisation : sur Terre? je ne crois pas.

Message Posté le : 30/08/05 13:07    Sujet du message: Répondre en citant

Minh, je suis de tout coeur avec toi, du moment que tu ne fais pas tomber tout le monde sur ton passage parce que tu t'es renversé la bouteille dessus, continue à utiliser de la vanille, ça sent tellement bon! Par contre je ne supporte pas les filles qui s'aspergent de J'Adore, c'est MON parfum et on a pas le droit de l'utiliser comme arme à écoeurement.

Par contre, il y a quelque chose qui me fait souci:

Minh a écrit:
[[je viens de me couper avec ma lime à ongles]]


Tu utilises quoi comme lime à ongle? Si tu veux je peux organiser une coti pour qu'on t'en achète une en carton, parce que c'est terrible de se couper avec une lime à ongle quand même... C'est une très bonne arme de jet, ou alors comme pieu, mais comme arme tranchante... O_o
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jolan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : Tokyo

Message Posté le : 30/08/05 13:13    Sujet du message: Répondre en citant

Rigolez pas... la copine de mon frere a le meme parfum que ma copine...


Et youpi!

Sinon Minh, faut pas se mettre dans des etats pareils! Moqueur
_________________
mon blog ou j'essaye de poster
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Minh
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Jan 2005

Message Posté le : 30/08/05 13:39    Sujet du message: Répondre en citant

Je m'insurge (tudiou), tes accusations étaient révoltantes !

Sinon, pour ma lime à ongles (quand mes dents gigotent un peu), j'utilise ça.
Cammyn (un pieu ? ils ont l'air super sympas tes loisirs, tu m'emèneras dis ?!), tu crois que tu pourrais me venir en aide ? Mes doigts sont saignants et tu dois savoir combien les tâches de liquide visqueux partent très difficilement à la machine ; ou peut-être un solution miraculeuse de produit détachant ?...
En tout cas, la coti est la bienvenue Clin d'oeil (faut dire qu'il me manque plus qu'une ou deux dizaines de centaines d'euros pour enfin pouvoir m'acheter mes semelles compensées en poils de Nubuc...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 30/08/05 15:50    Sujet du message: Répondre en citant

cammyn a écrit:
ça ne me dérange absolument pas d'afficher du Hello Kitty, au contraire ça devient de plus en plus trouvable et c'est fort pratique! J'assume parfaitement, après il y a la manière de le porter... Bon maintenant il faut que j'économise pour m'acheter un t-shirt Hello Kitty!!!

Mort de rire j'expliquais juste pourquoi ce portrait faisait partie de JPOPtrash car qqn a dit que cette fille se trouvait partout Sourire et pas forcément Jpop.
J'aimais bien Hello Kitty mais bon je trouve que ca devient lourd de la voir partout surtout qu'avec le peu de modeles en France on retrouve le meme sac tout le temps. Desolée si je t'ai vexée mon avatar fait partie de la bande a Kitty de toute manière...
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Miky
Mangaversien·ne


Inscrit le : 28 Nov 2004

Message Posté le : 30/08/05 20:09    Sujet du message: Répondre en citant

Taliesin> Ce "qqun" c'est moi, ce me semble.
Et oui, ce genre de filles superficielles et axées babioles, ça se retrouve partout.
Les détails Hello kitty et le maquillage type yamamba, ça, par contre, c'est plus spécifique du Japon....
_________________
Ne me demandez pas pourquoi...
Mais je suis mort ce jour-là.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jolan
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : Tokyo

Message Posté le : 31/08/05 03:54    Sujet du message: Répondre en citant

Et encore, la mode ganguro est finie depuis longtemps... Les seuls ganguro que l'on peut encore voir a Shibuya sont pour la plupart des garcons, des "gyaro": il passe leur samedi aprem a trouver des ganguro et aller au karaoke avec elles pour faire autre chose que chanter... Et ils s'en vantent en plus!

Sinon on peut effectivement remplacer pauvres filles par "nicoises etudiante en droit ou dans une ecole de commerce privee" Le rapport avec le Japon est assez flou.
_________________
mon blog ou j'essaye de poster
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cammyn
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Sept 2002
Localisation : sur Terre? je ne crois pas.

Message Posté le : 31/08/05 14:26    Sujet du message: Répondre en citant

Minh, mais quel outil intéressant que voilà! C'est une solution en effet, un peu extrême... Je me mets de ce pas à la recherche d'une nouvelle lime à ongle pour toi. ça devient urgent.
Pour les taches de sang, surtout pas d'eau chaude ça fixe la tache. Par contre de l'eau froide et du savon, en plus de ta lessive habituelle, c'est tout ce que je peux te conseiller... C'était le quart d'heure des petits conseils de mamy cammyn!

Taliesin, je dois t'avouer que j'ai été très vexée l'espace d'un instant. Mais à présent, avec l'aide de mon psy, j'ai réussi à surmonter cette épreuve et je ne t'en veux donc plus du tout, ne t'inquiète pas.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Minh
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Jan 2005

Message Posté le : 01/09/05 17:36    Sujet du message: Répondre en citant

Suite aux posts lisibles dans ce topic (dont nous rappelons le propos dans un soubresaut consciencieux : le retour de Jpop Trash, les méchants coquins calomnieux pour le plus grand plaisir des lecteurs visés), voilà qu’il m’a été impossible de me dégager d’une interrogation récurrente, parce qu’interrogation qui vient et revient aux esprits de toute fille normalement constituée dans notre société et plus ou moins bien intégrée (relevez bien : certains spécimens féminins ne se seront jamais interrogés, du moins pas sur ce point essentiel et existentiel, ayant miraculeusement réchappé au conformisme de notre système social et sont donc par ce point ici défini, des marginales exclues intégralement parlant. J’aimerais bien m’en compter mais hélas ! Plus anodine que moi, c’est crevant) : en fait plusieurs, décomposons donc.

Qu’est-ce qu’une fille superficielle ?
Qu’est-ce que la superficialité ?
Oui, qu’est-ce qu’être superficiel ?
Note : homme, femme et enfant, nous avons tous notre mot à dire, même si c’est un phénomène qui percute ces (et elle ?) dames avant ces messieurs (et qui s’approche dangereusement de nos chérubins, tenez-les hors de portée de tout poste télévisuel, revue mensuelle [allant de J’aime Lire à Marie-Claire en passant par Juvenile & Jéniale] et autre manga fan-service véhiculant une image simplificatrice et erronée de la Femme)

Début de réponse avec le premier dictionnaire qu’il m’est offert de saisir (avis aux possesseurs de Robert, communiquez-moi la définition que tonton roro vous a livrée, je l’attends à toute heure, vif ou flapi), Le Petit Larousse 2003 (en plus) qui contient les mots de la langue, les noms propres, les cahiers thématiques inédits, la chronologie mais aussi (et ce que n’annonce pas la couverture) des citations, des illustrations, des cartes, de tout nouveaux mots avec en bonus des injures anglophones (en britannique et en américain !) (mince, je crois que c’est dans le Hachette qu’on trouve les formules insultantes) et enfin le meilleur, un exposé de 16 pages sur l’Europe, du mythe à l’union en pages bleu ciel-voie lactée. Si ça c’est pas de la pub de luxe…
Bref, dans ce Larousse donc, il se trouve le mot « superficialité » qui est introuvable : nous nous rabattons donc sur « superficiel » (rude temporisation) :
SUPERFICIEL, ELLE adj. 1. Qui est limité à la surface, à la partie extérieure de qqch. 2. Qui ne va pas au fond des choses, incomplet, non approfondi. Esprit superficiel.
Aucune racine, pas de sens étymologique dénichable : c’est à mon grand regret que nous débuterons donc sur cette touche incomplète, un peu superficielle.

Tout d’abord, penchons-nous sur cette dénomination de «fille superficielle» bien plus courante que «garçon perforé» (néanmoins d’usage dans de lointaines contrées, salut tantine, ta gélatine et toi aussi me manquez…) : nous entendons vaguement parlé des jolis minets (sans rapport, c’est un tout autre pédigré), de châles et de victimes de la mode (j’aime cette expression, victimes comme s’ils étaient impuissants et que devions y trouver un remède : suppositoire, analgésique, sirop, calmant, antispasmodique, infusion de tilleul de Provence…).
Partons d’un fait établi et ne faisons point de trace de mauvais esprit (ou esprit défiant) : dire de Terry (née Thérèse Racoquin) et Nana (née Nanon St. Mauko) qu’elles sont filles superficielles est foncièrement péjoratif : vous aurez toujours quelques réticents ou prudents qui vous raconteront que c’est une appellation comme une autre (« on m’assène depuis toujours de coups invisibles, que je suis un (et je cite ces propos révoltants) « petit bourgeois bien propre sur lui » parce que je roulais en Rolls à roulette à 5 ans et que je me mouche dans mes chemises Lanvin. Mais est-ce que je m’en formalise ? (noon, je suis au-dessus de ça [ou bien en-dessous…]) »), d’autres prétexteront que leur apparence ne peut les désigner autrement que tout comme (« […] mais je ne juge jamais sur l’aspect extérieur, j’en ai bien trop souffert par le passé. Vous avez un peu de temps ?? Parce que vous venez d’écarter une brèche qui ne s’était jamais refermée et je ressens tout à coup le besoin d’en parler avec vous, c’est parce que je sens que je peux vous pleinement confiance, vous pouvez me tenir la main une seconde que je reteigne le sanglot que je sens [les pressentiments, c’est son rayon de cosmétique] poindre au creux de ma délicate gorge ? ô dieux antiques, ça arrache (larmes) !… ») et des derniers vous traiteront d’hypocrite (plus rare mais plus insolent) : ces filles sont superficielles, ce n’est pas la peine d’en débattre puisque c’est la stricte (et bien triste) vérité. Il faudrait cesser de prendre peur à la vue de ses mots.

Bon. On ne vous cache pas que leur aplomb vous plomberait presque : on ne ripostera donc pas ce qu’on avait prévu de riposter car cette riposte ne sera du coup pas suffisante (riposte précédemment prévue : « elles aussi ont un petit cœur qui bat sous leur couche de crème dépilatoire torsale (ajouté à un tragique) bon sang »), mais quelque chose de presque.
Mais avant de dire que je n’étais pas d’accord avec ces pas gentils opposants trop imposants, j’ai eu envie qu’on me définisse ce qu’était exactement la superficialité chez une personne de sexe féminin. Car le dico annonçait une couleur que l’on attend toujours. Une fille superficielle serait une jeune personne inconstante ? Qui esclaffe fort et à propos de sujets frivoles ? Lit des magazines toxiques ? A un regard condescendant ?
Enfin, promenons-nous dans des quartiers huppés de notre capitale en pull-over points de croix ou rendons-nous dans des bourgs reculés en talons aiguille (…) et racontons-nous notre jubilation en réceptionnant le record mondial à la minute de regards condescendants : on reviendra aux leurs ensuite.
Alors : leurs goûts musicaux ? Leur alimentation ? Leur style vestimentaire ? Leurs priorités ? Leurs critères de sélection amicale ? Leur esprit déconnecté de la vie de masse ?

Hé oui, pas facile de savoir si l’on est oui ou non superficiel : la preuve avec zouzou75 (Lili de son nom de plume). Car pour ce dénicher, j’ai donc écumé la station virtuelle de divers sites aux semblants superficiels pour tenter de trouver réponse à cette énigme.
Un début de cette réponse avec cette jeune fille donc, qui vous fait pénétrer son existence le temps d’une séance chez le coiffeur : une des préoccupations essentielles de fille superficielle, la coupe de cheveux.

Remarques d’avant lecture : quelques digressions notables, des détails personnels, petits clichés mais mise à part cela, son texte se laisse grignoter comme une tartine grillée.

« La capilliculture – comme disait Desproges – Sujet SENSIBLE par excellence (enfin pour moi en tout cas…, j’sais pas pour vous)

Qui n’a jamais été déprimé en sortant de chez le coiffeur, voyant le sacrifice d’une chatoyante, brillante et ondulante touffe chevelue massacrée par un(e) coiffeur(se) qui semble avoir eu son ‘baccalauréat’ coiffure dans une pochette surprise (savez, celle qu’on achète à Intermarché ou au Prisunic ou aux mammouths (le magasin, pas l’animal) dans les temps anciens ou ils prospéraient encore ) juste devant la caisse et même qui y’en a des bleues pour les garçon et des roses pour les fifilles…
Si si, je suis sûre que ça vous est déjà arrivé… mentez po quand même, cher lecteur…
Enfin vous vous demandez peut être pourquoi je parle de ça…
Alors attention la partie «
jeracontemavie.com » va débuter…

Pendant mes vacances (qui furent courtes, mais ça c’est un autre sujet…), ma mère a eu la bonté d’âme… que dis-je la noblesse de cœur, de me payer le coiffeur… elle en avait apparemment marre de mes cheveux longs difformes, que j’avais pris l’habitude de couper moi-même (devant l’état limite « interdiction bancaire » de mon compte en banque)
Me voilà donc partie gaiement, mercredi dernier à 11h – c’est pas humain de se lever aussi tôt pendant des vacances – chez un capilliculteur qui nous fut chaudement et capillairement recommandé par une collègue en blouse de ma môman. L’homme est d’un abord sympathique, et de l’autre bord également, mais cela ne nous regarde pas…
Une sympathique et non moins -blonde- coloriste (c’est comme ça qu’on nomme les coiffeuses débutantes qui ne sont bonnes qu’à faire des colorations capillaires) me prit en charge (et quelle charge !!) pour le choix de la couleur et sa réalisation (que de responsabilité sur le dos d’une blonde)
J’optais donc pour un joli brun-violet qui je pense, m’irait à ravir… (crus-je ! quoi c’est pas français « crus-je » ?)
S’attelant à la tâche de recouvrir ma touffe velue (je parle de mes cheveux là !!! [
NdlP : un petit détail dispensable...]), elle commença bien sûr à me parler du temps…

La blonde : « On a vraiment eu un été pourri, l’année dernière, le temps n’était pas si mauvais en août »
Moi : « Oui »
La blonde : « Mais apparemment, nous aurons plus de chaleur pour la fin de l’été »
Moi : « Ah…C’est bien »

Puis de ma vie… (Il faut savoir que la coloriste-blonde se fout totalement de la vie de ses clientes, mais elle se sent obligée de faire la causette)
Moi j’avais envie de lui dire… « Mais ferme ta boîte à camembert et fais gaffe à ce que tu fais, Poufniaise… »
Vivi, je deviens vite associale quand je me retrouve chez le coiffeur…

Donc v’la qu’elle me sort : « Et vous faites quoi de beau dans la vie ? »
Je lui répond vite fait – mal fait… elle du comprendre que j’avais pas envie de tchatcher…

La coloration bien étalée sur mes tifs, elle me met sous « l’engin de torture » la-machine-qui-chauffe-très-très-beaucop-et-qui-te-fait-suer-mais-
qu’apparemment-ça-fait-plus-mieux-pénétrer-la-couleur-
dans-les-poils-capillaires
J’y passe 30 minutes, je sue, je coule, je fond, j’ai la tête qui tourne, les neurones qui flagellent, les cheveux qui piquent, le crâne qui cuit… bref… Ô JOIE !!
Puis comme un autocuiseur, la-machine-qui-chauffe-blablabla… sonne… je suis cuite…

Je passe donc au bac (comme ils appelent ça…) je me pose la tête dans leur évier… et je me dis en mon très très for (et fort) intérieur… « Enfin un moment de détente »
Mais j’sais pas pourquoi, j’ai super trop top mal au cou… en plus y a le fauteuil qui vibre et qu’est censé faire des massages…mais ça fait qu’accroître mon mal au cou…
Le pire shampooing de ma vie…
Pour voir, qu'en plus, la couleur n'a pris que sur mes racines... C'est magnifique des racines violettes-rougeâtres...

Enfin, ça se finit, le joyeux (j’ai pas dit gay [NdlP : le petit plus dispensable, mais bon]) capilliculteur me reprend en charge pour la coupe.
Je lui montre un modèle de coupe moderne et chatoyant (j’aime ce mot) qui me fera ressembler à coup sûr à une Jennifer Lopez si elle se faisait couper les cheveux cette saligote…
Mais voilà :

Le coiffeur : « Les cheveux plus courts vous affineraient le visage »
Moi : « Ah, vous croyez »
Le coiffeur : « Vi, vi, c’est sûr »
Moi : « Je vous fais confiance »
Le coiffeur : « Vous m’en direz des nouvelles »

Le voilà lancé dans son ouvrage…, il ne manque pas bien entendu de me parler du temps, de l’installation de son salon…
Comme dit un de mes chanteurs favoris, qu’il est connu que de moi, et qu’il s’appelle Gerald Genty : (photo ci-dessous - juste pour info ! - et pour votre culture, accessoirement... Veuillez noter qu'il est le seul chanteur français qui se permet de porter des lunettes de plongée sur scène et qui chante dans un blaireau...
JE L'AIME CE MEC LÀ !!)

Donc, il dit, enfin chante ceci :
"
Je préfère que le coiffeur
Parle peu
Je préfère qu’il s’concentre
Sur les ch’veux
Je coupe court
À ses discours
Sur le temps, le soleil, et l'amour
Alors, j'dis rien, rien
Muet comme un saumon
Un saumon c'est plus fort qu'une carpe
Quand ça tient bon
Et je me tais, me tais
Fidèle à ma tactique
Je concède laconique
Un oui, un non
Et il croit qu'je suis timide
Alors qu'je suis lucide
Absorbé par l'enjeu
De ma coupe de ch'veux
"

Et le capilliculteur, même s'il parle trop, il coupe ce gus, il coupe, il coupe même court…
Et voilà, son « œuvre capillicole innovante » est terminée… Et là, j’ai envie de fermer les yeux devant la cata.
C’est la caca-c’est la cata-c’est la catastrophe… J’ai plus de ch’veux, c’est pas dieu possible ! Mais c’est capillairement possible !
Ensuite il me fait un brushing-de-derrière les fagots. Je sens les larmes monter. Non, non je ne veux pas craquer devant le capilliculteur… Je paie sagement puisque que le ‘satisfait ou remboursé’ n’est pas appliqué chez le coiffeur… MERDE, NON JE SUIS PAS SATISFAITE !!
Bon diou de bon diou…
»

J’ai copié-collé le texte parce que la page est un peu aveuglante. Que dire après ça ? Zouzou se préoccupe de sa coupe de cheveux comme de ses prunelles de yeux, mais cela en fait-il une fille superficielle, comme ses amis vont insensiblement la qualifier ?
Pour comprendre toute la profondeur de cette problématique, je citerai pour terminer, la formule finale de Lili : ô maintes fois je me suis reconnue dans ses aventures et ses commentaires mais cette conclusion atteint la vérité suprême ; voyez vous-même :

« Je franchis le seuil de la boutique capillaire et là, je fond en larmes…
Et après ça, me suis faite traiter de «
fille superficielle » par certains de mes proches…
Mais merde quoi, c’est quand même de mes cheveux qu’on parle…
M’enfin bon, y a pire dans la vie… y a le prix du baril de pétrole qui flambe…
m’en fous… j’prends le métro moi…

Capillairement vôtre,
Lili
»

Et pour enchaîner sur une analyse plus approfondie que l’expérience (universelle) de cette jeune fille (superficielle ?) contemporaine (par ici pour voir son Boudoir), voici l’étude qui se veut presque exhaustive du phénomène de superficialité (peut-être a-t-elle infiltré le réseau, mais enfin, pour de l’information, c’est presque intoxiquant) : cette fois, c’est jujuof26, « révoltée par une promenade sur la côte avec melane ! » qui élève la voix et nous pond ce chef d’œuvre de pamphlet.
C'est ici ! Quatrième post en bas.
Si les quelques abréviations ne vous rebutent pas, n’hésitez pas à le lire dans son intégralité, les informations sur le comportement d’une fille dite superficielle sont cruciales. Je vous laisse quelques moments forts à découvrir, mais voici des phrases clés : outre l’égocentrisme, nouveau paramètre de notre étude, voici la nuance apportée finement :

« Specimen de filles, talons aiguilles, Louis Vuitton, DIOR, Prada... ( y des dérivées plus discret aussi lol ) »

Contrairement à ce que laisse présager les grandes lignes de cet article, l’espèce superficiel ne serait donc pas forcément fortunée. C’est néanmoins la cible de jujuof26. Poursuivons. Hormis la dimension matérialiste de la demoiselle, nous remarquons ceci :

« Alors si t'es habillée pour bon 800 euros, pense a vendre une bretelle avant d'aller faire tes courses, tu pourras au moins acheter un steak. »

Malgré la situation poussée à l’extrême (la bretelle), le conseil reste néanmoins plein de bon sens. Mais qu’en conclure ? Que les stars et autres déviances plus à notre portée et croisables dans les ruelles de nos patelins conviennent à cette définition : pour l’exemple, voir un article d’un appréciateur de Mariah Carey sur la chanteuse, type ciblé par l’article de jujuof26.

Petite note : j’ai pris l’article d’un fan, parce que prendre celui d’un détracteur aurait été trop facile. Hélas, la fanattitude de Sacho Karulovic ne sauvera pas son idole :
1) si, elle se contente d’interpréter ce qu’on lui met sous le nez
2) elle contribue à véhiculer une image de la femme tout à fait révoltante : agiter son short devant une caméra en secouant un drapeau devant des voitures de course, et chanter « heartbreaker », sûrement une façon très efficace de vendre des disques mais côté qualité, on reviendra
3) elle voue sa vie aux pauvres, c’est louche
4) j’ai personnellement vu… (je déglutis) Glitter et le cynisme des critiques est louable : autant tout faire pour échapper à une possible récidive

Mais revenons-en à nos moutons poussiéreux. Ce qui me dérangeait à l’origine dans cette appellation, c’est que la fille superficielle devenait une sorte de produit, de la viande. Appétissante de par son apparence pour satisfaire un appétit proche de la faim sexuelle, viande condamnée à ne jamais être considérer autrement qu'en partance de son aspect extérieur. Une coquille à percer, une coquille ouverte : une coquille vide. Combien de ces filles ne sont pas égocentriques ? Enrôlées dans un cercle vicieux, les voici se préoccupant de futilités et matérialisant leurs phobies pour une illusion de contrôle... Elles sont manipulée par les médias...

Et finalement, est-ce vraiment ça, la superficialité ?

Edit @ Cammyn : de l'eau froide ? Mais cela ne favorise pas les engelures ? Bon, si c'est le cas, pas de panique, j'ai de la crème hydratante Nivea... Merci pour ces précieux conseils !!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miky
Mangaversien·ne


Inscrit le : 28 Nov 2004

Message Posté le : 01/09/05 19:11    Sujet du message: Répondre en citant

Minh> J'ai du mal à te suivre...

Tu ne serais pas en train de te mélanger les pinceaux avec superficialité, matérialisme et addiction à la mode?

Parce que c'est pas pareil (et en plus tu fais dévier le sujet...).
_________________
Ne me demandez pas pourquoi...
Mais je suis mort ce jour-là.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Minh
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Jan 2005

Message Posté le : 01/09/05 20:34    Sujet du message: Répondre en citant

Ahh merci Miky pour cette petite mise au point : en fait, je m'interroge sur le terme de fille superficielle, et il semble que l'on désigne une jeune (ou moins jeune ou encore plus jeune) fille comme telle lorsqu'elle est effectivement addicte à la mode, a des préoccupations essentiellement matérielles, (il semblerait également) égocentrique et portée sur les petites futilités de la vie.
La pauvre fille d'après Jpop Trash devient un peu un produit bas-de-gamme et trop simple d'esprit de la classe féminine. Même si cela ne constitue que dérision, il fallait qu'on s'y penche un peu, sur cette fille pauvre d'elle...

Oui, j'ai fait dévier le sujet... mais depuis deux jours déjà ! Il faut que je trouve un moyen rapide et sans effusion de sang pour y remédier...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baptiste
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Juin 2005

Message Posté le : 01/09/05 21:09    Sujet du message: Répondre en citant

Ben c'est simple. Ces êtres sont des clones : même type de fringues, même chaussures, même coiffure, même sac, même gestuelle, même diction... seul le matricule (celui qui commence par O6) est différent.

L'avantage : je sais qui éviter (le monde est bien fait : elles m'évitent aussi)


Minh, c'était très certainement voulu (je te donne ta chance), mais ça m'étonnerait que chal(ala) s'écrive "châle.


Minh 1 - Miky 0
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 01/09/05 21:12    Sujet du message: Définition Répondre en citant

Minh a écrit:
(avis aux possesseurs de Robert, communiquez-moi la définition que tonton roro vous a livrée, je l’attends à toute heure, vif ou flapi)

Minh, je t'avais déjà dit que le Larousse ne vaut rien pour les définitions.

Voilà ce que dit mon petitROBERT 1 (ed. 1977) :

SUPERFICIALITÉ. n.f. (1530; de superficiel). Didact. Caractère superficiel (2°) " La décrépitude de ses principes, la superficialité de ses efforts " (BLOY).

SUPERFICIEL, ELLE. adj. (1314; lat. imp. superficialis).
Didact. Relatif ou propre à la surface d'un corps. Tension superficielle. Qui n'apparait qu'à la surface (du corps envisagé), n'intéresse que la surface. Zone, couches superficielles de l'écorce terrestre. (...) Sensibilité superficielle. - Cour. Plaies, blessures, brûlures superficielles.
2° (Abstrait). Cour. (1361) Qui n'est ni profond ni essentiel. V. Apparent. " Ce qui le séparait de son amis... ce n'était pas cette mésentente superficielle " (MART. du G.). Qui, dans l'ordre de la connaissance, ne fait qu'effleurer sans approfondir. Esprits superficiels. V. Frivole, futile, léger. " Les gens supperficiels l'accusent de foideur " (BALZ.). Elle est gentille, mais un peu superficielle. - Idées, vues superficielles. " L'admiration absolue est toujours superficielle " (RENAN). ANT. Profond.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
cammyn
Mangaversien·ne


Inscrit le : 05 Sept 2002
Localisation : sur Terre? je ne crois pas.

Message Posté le : 01/09/05 23:42    Sujet du message: Répondre en citant

Je me disais bien que tes posts étaient bien courts dans ce topic, Minh! Voilà qui me rassure un peu, un post d'une longueur terrible (non en effet ça ne veut pas dire grand chose mais bon) et avec des tas de phrases en tout petit pour vérifier notre vue (tu es opticienne? en tous cas c'est une bonne stratégie!)

Je soutiens Herbv pour ce qui est du choix de ton dictionnaire; je serais toi, je profiterais des soldes sur les bouquins de la rentrée pour acheter un Robert... Parce que bon, je veux bien te trouver une lime à ongles en carton, mais un dictionnaire c'est carrément pas le même budget! Enfin bref.

Pour ce qui est de la superficialité féminine, je dirais que c'est une de ces expressions que les élitistes adorent utiliser pour se mettre en valeur. Ca ne veut rien dire du tout, et je ne vois que deux catégories de personnes qui pourraient mériter le terme d'être superficiel: d'une part ceux qui traitent les filles (ou les hommes, enfin bref les humains quoi, soyons politiquement correct!) de superficielles, car c'est eux qui restent en superficie (du latin super, sur, et facies, face) et jugent sans prendre la peine de connaître; d'autre part ceux qui, recevant une telle apostrophe, s'en sentiraient blessé.

Ce qui ne m'empêche pas de traiter de superficielle toute pouffe qui passe par là et qui a le string jusqu'aux dents. De toute façon, ne serait-ce pas un problème général de notre société, la superficialité?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Minh
Mangaversien·ne


Inscrit le : 20 Jan 2005

Message Posté le : 02/09/05 22:09    Sujet du message: Répondre en citant

cammyn a écrit:
[...]avec des tas de phrases en tout petit pour vérifier notre vue (tu es opticienne? en tous cas c'est une bonne stratégie!

Teu teu teu, c'est un très mauvais signe cela... Vois-tu réellement certaines phrases en tout petit Cammyn ?
Hélas, chacune des périodes du post possède une police et une size identique à sa précédente et sa suivante ! L'inquiétude s'inverse et ce défaut visionnaire est découvert par ma faute (tu aurais probablement préféré sauvegarder cette défaillance inconnue que pour toi...) et deviens à mon tour par la force de l'enchaînement de nos aventures d'intrépides, ton humble (qui sera dupe ?) obligée.

A part cette mise au point (...), le [riquiqui] Robert me déçoit : je le trouve appauvri en sens, mon [dominant] Larousse avait le bon goût du moins, de condenser des informations au strict essentiel (ah ? vous n'êtes pas d'accord ? Comment donc, bon bien c'est le triste et tragique sillon de mon existence vouée à distancier le vôtre hin hin...).

Sinon, je ne suis pas contente, Baptiste a eu la maladresse (un rengain de pulsion autodestructrice ? une soif de justice ? un mouvement d'humeur rebelle avec une mèche baladeuse qui offre un air d'affreux loubard côté ?) d'ignorer mes invectives.
Donc bon, c'était évidemment voulu, châle c'est plus fun et on ouvre grand la bouche quand on le prononce (c'est l'effet circonflexe), excellent pour la musculature faciale tout ça (avis aux non-adhérents de Hanadan Clin d'oeil ).

Ah, je m'assure quand même de la gravité de la situation. Rassure-moi Cammyn, chuchote-moi (ou hurle-le) que tu n'éprouves aucune gêne à la lecture de cette phrase (et je serais rassérénée par tes onguents) : a, z, e, r, t, y, u, i, o, p, ^, $, q, s, d, f, g, h, j, k, l, m, ù, *, w, x, c, v, b, n, , , ; , : , !.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation